Non classé

FCN 2-0 MHSC : En chute libre

28

En dehors de sa série de victoire, pépins physiques mais surtout le manque de solutions alternatives se font ressentir. Pour une équipe sans banc, sans remplaçant… Toujours aucune solution quand le MHSC est dans le dur. Et c’est le cas depuis bientôt deux mois.

Wahi seul devant tous

La première situation montpelliéraine sera sur un bon ballon de Mollet pour Wahi qui aurait pu fixer davantage. A noter une bonne défense de Pallois pour repousser Wahi. Ce même sur un appel et encore Pallois. Ou encore sur un corner bien boxé par Lafont. Solution intéressante que le milieu a 5 joueurs même si Wahi paraît assez seul devant. Et sur un des rares mouvements où il était accompagné en première mi-temps, sa passe en retrait était interceptée malgré un surnombre offensif (39′)

Nouveau schéma de jeu

En défense le retour d’Esteve fait du bien. Après sa longue blessure c’est peut être une des rares bonnes nouvelles en ce moment, côté Montpellier.
Thuler semble plus à l’aise dans une défense à 3 centraux, même si sur courant alternatif. Sambia et Oyongo en pistons sur les côtés pour leur vitesse et leur apport offensif. Le second ayant inscrit un joli but pour son deuxième match après son retour. Le premier restant toujours en aussi grande difficulté malgré son âge prometteur. Même si plus à l’aise dans ce dispositif ou semble t-il, moins de pression. En atteste ce joli tacle à la 53´sur Moses Simon. Pendant que le second restera coupable d’inattention sur le but nantais.

Première frappe nantaise à la 32′ depuis les 30 mètres sur laquelle Omlin prouvait que sa douleur à l’épaule réveillée en début de match, n’était rien de plus grave. Le gardien suisse décisif pour enlever le ballon à destination de Moses Simon sur centre puissant de Kolo Muani (36′). Sur le contre Lafont était lui aussi vigilant pour empêcher Elye Wahi de faire un face à face. Bien lancé par Savanier. Il rassurait une nouvelle fois sur une frappe lointaine de Merlin (42′). Vigilant sur un ballon en profondeur à la limite du hors jeu (54′).

Deuxième période : Montpellier s’effondre

Nantes a deux doigts d’ouvrir la marque dès l’entame. Dans un premier temps sur un ballon qui traînait devant la cage. Et ensuite sur une frappe de Simon sur le poteau. Le seul moment de la deuixème période ? Chotard auteur d’une belle frappe après un nouveau dépassement de Wahi sur Pallois. Sur une combinaison entre l’attaquant Florent Mollet en pivot pour Wahi. Première frappe dangereuse des montpelliérains en deuxième mi temps. A la 62′ le total est faible : 8 tirs à 5 dont 2 cadré contre 1 pour les montpelliérains. Alors Florent Mollet se mettait lui aussi à la frappe. Mais ne trouvait pas le cadre depuis les 25 mètres.
Montpellier s’est appliqué à bien défendre en première mi-temps, mais a perdu toute son énergie. Inoffensifs offensivement, le MHSC fait presque peine à voir lorsqu’on les compare à leur bonne série du mois de décembre. Une année de plus l’hiver a été fatal.

La même histoire se répète

Le coup fatal arrivait de Kolo Muani, sur un centre désespéré au deuxième poteau. Profitant du gabarit et de la mauvaise lecture d’oyongo pour mettre sa tête malgré la déviation d’Omlin. (69′)
Après ce but, avalanche pour les Montpelliérains. Très rarement dangereux, les entrées de Leroy Gioacchini et Ristic n’amènent rien. Occasions sur occasions pour Nantes, Montpellier n’encaisse pas mais se dirige vers une deuxième défaite de la saison. Soit un total plus élevé que son nombre de victoires. Une fois de plus, la solution Makouana arrivera à la 88ème… Trop tard quand l’attaque montrait des signes critiques déjà peu avant la mi-temps. Même relevé par les commentateurs d’Amazon Prime, dont notre Vito Hilton qui connaît la maison. ODO devrait-il songer à effectuer ses changements plus vite? Telle était la question mise sur la table.
Incapable de réagir, le MHSC encaissera même un second but juste avant la fin. (2-0, 93′).

Montpellier est au plus bas. Et les rencontres à venir ne semblent que plus dures, pour se relever. A moins d’un sursaut d’orgueil.

Article précédent
FCN – MHSC : Le 11 Pailladin !
Article suivant
Montpellier 11ème du championnat ce lundi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Voyez-vous le MHSC se maintenir en Ligue 1 ?