Le grand retour de Der Zak’ à la Mosson

16

Le match de dimanche contre Brest est particulièrement attendu. Comme nous le savons désormais, il marquera le retour des Ultras pailladins après plus de deux ans d’absence. Rémy Cabella profitera également de ce retour pour venir fouler la pelouse de la Mosson puisqu’il donnera le coup d’envoi de la rencontre. Mais aussi, ce MHSC-Brest marquera le retour de Michel Der Zakarian du côté de Montpellier, lui qui fut l’entraineur montpelliérain durant quatre belles saisons. 

Il y a un peu moins d’un an, nous apprenions que Michel Der Zakarian ne serait pas reconduit comme entraineur du MHSC la saison suivante. Un cycle se terminait, un cycle marqué par quatre saisons dans le top 10. Retour sur le passage de « Der Zak' » à la Paillade.

Un passage réussi à Montpellier

À l’issue de la saison 2016-2017, où le MHSC termine 15e non loin des relégables, la direction montpelliéraine décide d’impulser un nouveau cycle après les passages successifs de Rolland Courbis, Frédéric Hantz et Jean-Louis Gasset à la tête de l’équipe. Michel Der Zakarian est alors annoncé comme étant le nouvel entraineur du MHSC. Connaissant la maison puisqu’il y a passé plus de 10 ans en tant que joueur (263 matchs), il revient désormais en tant qu’entraineur. À son arrivée, un peu de méfiance pouvait s’installer dans la tête des supporters. En effet, MDZ n’était pas connu pour être l’entraineur le plus « sexy » de Ligue 1, avec un jeu fondé sur une solidité défensive mais où l’animation offensive pouvait laisser à désirer.

Cette théorie se confirmera lors de la première saison pailladine sous ses ordres. Le MHSC termine 10e de Ligue 1, ce qui n’était plus arrivé depuis trois saisons et avec seulement 33 buts encaissés, ce qui fera de cette équipe la 2e meilleure défense de Ligue 1 derrière le PSG. Michel Der Zakarian a « révolutionné » la défense montpelliéraine en passant à 5 derrière très tôt dans la saison. Par contre, offensivement les choses sont plus compliquées avec une 16e attaque et 36 petits buts inscrits.

La saison suivante, le MHSC se donne un nouvel élan offensif, notamment grâce au recrutement de Gaëtan Laborde, Florent Mollet et d’un autre attaquant. Le MHSC réalise une magnifique saison et finit 6e, au pied de l’Europe. Cette finale de Coupe de France du PSG perdue contre Rennes restera un grand regret puisqu’elle privera les héraultais de jouer l’Europe la saison suivante.

Les deux saisons d’après seront marquées par la crise du Covid-19, l’arrêt prématuré du championnat puis une saison entière sans supporter. Les deux fois, le MHSC se placera 8e au classement avec notamment un très beau parcours en Coupe de France en 2021 (demie-finale perdue aux tirs au but contre le PSG).

Finalement, l’aventure de Michel Der Zakarian au MHSC se terminera sur quatre belles saisons. Il prendra la direction de Brest en juin, et croisera la route du nouvel entraineur de Montpellier, Olivier Dall’Oglio, tout fraichement arrivé de… Brest.  Son départ marque la fin d’un cycle, un très bon cycle du MHSC qui a su se stabiliser dans le top 10 et qui est, depuis, devenu un réel concurrent à l’Europe. MDZ fera ainsi son retour à la Mosson dimanche et nul doute qu’il sera chaleureusement applaudi par le public pailladin qui sera très reconnaissant de son travail effectué au sein du club.

Article précédent
Maxime Estève prolonge à Montpellier !
Article suivant
Vers un retour de Gaëtan Charbonnier au MHSC cet été !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Quel a été le meilleur pailladin de la saison ?