Non classé

[Souvenir d’une Rencontre Historique] Champion en titre, Montpellier renverse Reims

23

Nos Pailladins reçoivent Reims ce dimanche à 15h, l’occasion pour nous de vous faire revivre un match souvenir de 2013 à la Mosson dans la saison d’après-titre.

Les Compos :

Montpellier : Jourdren, Bedimo, El Kaoutari, Hilton, Congré, Estrada, Dabo (Marveaux 51′ puis Martin 73′), Utaka, Belhanda, Camara (Charbonnier 79′), Herrera. Entraîneur : René Girard

Reims : Placide, Fofana, Tacalfred, Souaré, Glombard, Krychowiak, Ramare (Devaux 42′), Rigonato, Ca (Fauvergue 69′), Fortes (Ghiles 75′), Courtet. Entraîneur : Hubert Fournier

Une première mi temps à la faveur de Reims :

Reims est devant à la pause devant une équipe de Montpellier décevante. Courtet profite d’une mésentente entre Jourdren et Hilton pour ouvrir le score de la tête (33e), mettant fin à la série de 536 minutes sans prendre de but du MHSC sur sa pelouse. Dominateurs dans le jeu mais terriblement maladroits, les champions de France en titre, sûrement bousculés par René Girard dans les vestiaires, allaient montrer un bien meilleur visage dans le second acte.

La révolte Pailladine en seconde mi-temps :

Camara lance les hostilités et profite d’un cafouillage pour égaliser (48e). Estrada donne l’avantage joueurs de René Girard sur un coup de canon du gauche sur coup franc splendide (65e). Belhanda, tout juste de retour de la CAN après le fiasco du Maroc, se charge d’assurer le succès héraultais cinq minutes plus tard, en reprenant une frappe repoussée d’Utaka (71e). Un succès qui a mis du temps à se dessiner mais qui permet à Montpellier de reprendre des couleurs, une semaine après s’être déjà imposé devant Sochaux (2-0). Le MHSC pointe à la 9e place et se rapproche des places européennes : il ne compte que trois longueurs de retard sur Bordeaux, le 4e.

Le résumé de cette rencontre est à retrouver ici.

Article précédent
Les « Twinsigners », nouveau partenaire d’Esprit Paillade !
Article suivant
Rémy Cabella : « porter à nouveau ce maillot à la Mosson, ça va me faire tout drôle »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Akor Adams doit-il rester remplaçant désormais ?