Non classé

Un groupe en manque de confiance

53

Hier après-midi, le MHSC s’est lourdement incliné sur la pelouse du Groupama Stadium dans le cadre de la 34ème journée de Ligue 1 (5-2). Malgré un sursaut d’orgueil orchestré par Wahi et Savanier en fin de première période, nos pailladins ont complètement sombré dans le second acte. Olivier Dall’Oglio le confirme, ses joueurs n’ont rien lâché mais force est de constater que le MHSC traverse une crise de confiance sans précédent ses dernières saisons.

«On touche nos limites»

Olivier Dall’Oglio est revenu en conférence de presse sur les difficultés de son équipe sur cette seconde partie de saison. «Sur la première partie de saison, on a été très efficace. On a été beaucoup plus solide au niveau défensif. Depuis un bout de temps, on paie cash chaque erreur. On ne peut pas retrouver notre confiance si on affiche autant de fébrilité. À l’image de notre début de match. On n’est pas démobilisé, mais on a perdu confiance»

L’Alésien a également précisé ce qu’il attendait de ses joueurs pour cette fin de saison. «Les joueurs sont là. Ils ne sont pas déjà en vacances. Ils ne prennent conscience de la rigueur qu’il faut pour gagner un match comme ça. Notre niveau doit monter dans un match comme ça. Est-ce que l’on ne sait pas le faire ? On touche nos limites. En ce moment, on n’est pas dans la réalité d’un match de haut niveau. On produit un jeu trop tranquille. Il manque de détermination, force et puissance».

Telles sont les qualités nécessaires au groupe montpelliérain pour espérer une meilleure fin de saison.

Quelques chiffres en 2022

Manque de rigueur, timidité dans le jeu, bloc équipe trop fébrile, replis défensifs trop lents… Le MHSC a concédé hier face à Lyon, sa seizième défaite de la saison. La dixième à l’extérieur et surtout la dixième en 2022. Plus haut total dans l’élite cette saison.

En 2022, les hommes d’Olivier Dall’Oglio n’ont pris que 26,2% du total de leurs points en Ligue 1 (11/42). Plus faible ratio du championnat de France. Enfin, le MHSC s’est incliné lors de chacun de ses trois derniers déplacements, une première depuis mars 2020.

En cas de victoire de Reims et Brest ce dimanche, Montpellier pourrait glisser à la treizième place du classement. L’enchaînement de mauvaises prestations pèsent sur le coach héraultais et son groupe mais comme l’a déclaré ce dernier le MHSC «doit avoir la fierté de donner satisfaction à son public face à Metz».

Premier élément de réponse ce dimanche avec la réception de Metz à la Mosson.

 

Article précédent
OL 5-2 MHSC : les notes du Midi Libre
Article suivant
Top Of The Tweets : OL 5-2 MHSC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Akor Adams doit-il rester remplaçant désormais ?