Un an après, la défense toujours en chantier

34

Le MHSC a achevé sa saison par une défaite sur la pelouse d’Angers (2-0) pour le compte de la 38ème journée de Ligue 1. Avec 61 buts encaissés et 43 points glanés à l’issue de cette saison, le MHSC termine à une triste et évidente 13ème place. Ces chiffres mettent en lumière une seconde partie de saison cauchemardesque ainsi que les nombreuses carences défensives observées tout au long de cet exercice.

Une défense trop friable

Le MHSC affiche le plus faible total de points sur la phase retour en Ligue 1 (13 défaites). Sur ces 19 revers, plus de 63% l’ont été par au moins deux buts d’écart.

Voici les matchs de Ligue 1 Uber Eats concernés par cette statistique :

  1. PSG 2 – 0 MHSC
  2. ASM 3 – 1 MHSC
  3. Rennes 2 – 0 MHSC
  4. Strasbourg 3 – 1 MHSC
  5. ASSE 3 – 1 MHSC
  6. MHSC 2 – 4 Rennes
  7. Nantes 2 – 0 MHSC
  8. OM 2 – 0 MHSC
  9. Lens 2 – 0 MHSC
  10. OL 5 – 2 MHSC
  11. MHSC 0 – 4 PSG
  12. Angers 2 – 0 MHSC

D’une saison à l’autre, les hommes d’Olivier Dall’Oglio ont encaissé autant de buts (62).  Solide en début de saison avec une moyenne de 1,25 but encaissé par match, la paire Sakho – Estève s’est montré beaucoup plus fébrile en deuxième partie de saison. La défense montpelliéraine a en effet terminé la saison avec une moyenne de 1,95 but encaissé par match. Beaucoup trop pour espérer finir dans le top 10 qui représentait l’objectif déclaré du club héraultais en début de saison.

Manque de discipline et de «volonté collective» selon Valère Germain, le projet de jeu très ambitieux du coach héraultais n’était plus en adéquation avec les capacités mentales et physiques des joueurs lors de la deuxième partie de saison.

Une intersaison pour tout oublier 

Si les objectifs fixés en début de saison n’ont pas été atteints, nous avons assisté cette saison à un profond remaniement d’effectif. Olivier Dall’Oglio a fait débuter sept joueurs dans l’élite cette saison ce que beaucoup d’autres clubs n’ont pas su faire. De plus, la confirmation au plus au haut niveau d’Elye Wahi, l’éclosion de Maxime Estève et les premiers pas très prometteurs de Léo Leroy permettent d’envisager au sein du club, un avenir radieux.

Beaucoup d’espoirs réside également dans le mercato qui ouvrira ses portes le 10 juin prochain. Olivier Dall’Oglio aura certainement à cœur d’insuffler un nouvel élan au club grâce à l’apport et à la fraîcheur de nouveaux renforts.

Avec des têtes reposées, un effectif revisité et regonflé à bloc, il est impératif de retrouver l’esprit Paillade qui fait indéniablement notre force.

Article précédent
Le MHSC s’intéresse à Kenny Lala
Article suivant
Toujours blessé, Elye Wahi incertain pour disputer l’Euro U19

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Maintien : Encore combien de point(s) manque-t-il au MHSC ?