Que devient-il ?

[MHSC-ASM] Que devient-il ? Benjamin Lecomte

1,553

Nouvelle journée de championnat et nouvelle rubrique ! Après s’être lourdement incliné dans le derby de l’Occitanie, le MHSC recevra l’ AS Monaco pour le compte de la dixième journée de Ligue 1 Uber Eats. Seizième défense de l’élite à égalité avec le Stade de Reims et le Stade Brestois, le MHSC connaît un début de saison mitigé. Avec un statut d’équipe ultra offensive, les hommes d’Olivier Dall’Oglio espère néanmoins rebondir face au club de la Principauté et se rapprocher des places européennes. Cette nouvelle rencontre est pour nous l’occasion de revenir sur la parcours d’un gardien de but ayant brillé sous la tunique orange et bleu : Benjamin Lecomte

Ancien joueur de champ

Né en région parisienne, le jeune Benjamin effectue ses premiers pas de footballeur au sein du Club Omnisports de la cité du Val de Marne. Sur les conseils d’un de ses éducateurs, le jeune joueur de champ deviendra gardien de but à l’âge de 14 ans ! Seulement un peu plus d’un an après sa reconversion, le jeune portier est recruté par les Chamois Niortais. En quelques saisons, Benjamin Lecomte enchaîne les sélections avec les équipes de France U18, U19 et U20. En 2008 et à seulement 18 ans, Benjamin Lecomte rejoint le FC Lorient. Sous les ordres de Christian Gourcuff, entraîneur emblématique des Merlus, il vit sa première titularisation le 26 octobre 2010 à l’occasion d’un match de Coupe de la Ligue contre l’AS Monaco ! Quelques semaine plus tard, Benjamin Lecomte signera son premier contrat professionnel.

Officiellement gardien n°2 à partir de la saison 2011/2012 derrière l’incontournable Fabien Audard, le jeune gardien français demande à gagner du temps de jeu hors des terres Bretonnes et obtient un prêt à Dijon en Ligue 2. Auteur d’une saison pleine sous la houlette d’un certain Olivier Dall’Oglio, Benjamin Lecomte est promu titulaire à Lorient à son retour de prêt en juin 2014. Rapidement, le jeune portier français s’impose comme un taulier et devient capitaine de cette formation entraînée par Sylvain Ripoll. Auteur de prestations très remarquées avec les Merlus, Benjamin s’affirme comme l’un des gardiens les plus réguliers du championnat français. Fort de 119 matchs dans l’élite du football français, Benjamin Lecomte s’engage avec le MHSC en juillet 2017.

Lecomte de fées !

Marqué par la relégation de son « club de cœur », Benjamin Lecomte s’engage finalement avec le MHSC durant l’été 2017. Un choix presque apparu comme une évidence pour le gardien français.

Montpellier est le projet sportif qui me correspondait le lieux par rapport à ce qui m’était proposé. J’avais besoin d’aller dans un endroit où personne me ne connaissait, d’avoir un entraîneur des gardiens qui avait l’expérience du haut niveau, ce qui est le cas de Teddy Richert. J’avais envie de me mettre en difficulté, de découvrir autre chose et je pense et je pense que je suis bien tombé.

Un challenge, en somme, plus relevé qu’il n’y paraît. Entre Geoffrey Jourdren et Laurent Pionnier, le MHSC avait toujours privilégié pendant une bonne décennie des gardiens issus du cru pour garder ses buts. Pilier de la défense héraultaise, avec 14 clean sheets et 218 arrêts, Benjamin vit une première saison dans l’Hérault plus qu’aboutie.

A 27 ans, ses bonnes performances sous les couleurs du MHSC lui ouvre pour la première fois, les portes de l’équipe de France. Parfaitement intégré au MHSC, le joueur, devenu l’un des chouchous du public montpelliérain, se voit rapidement proposé une prolongation de contrat en septembre 2018. Nommé aux Trophées UNFP, le joueur confirme son nouveau statut de gardien international en étant de nouveau sélectionné au printemps 2019, dans le cadre des éliminatoires de l’Euro 2020. Joueur complet et régulier, Benjamin Lecomte réalise deux saisons pleines sous les couleurs orange et bleu. Taulier défensif, il a permis au MHSC de posséder pendant deux saisons, l’une des toutes meilleures défenses du championnat de France.

Régulièrement appelé chez les Bleus, « Benj » qui totalise plus de 200 matchs de Ligue 1, s’engage avec l’AS Monaco seulement deux ans après son arrivée dans l’Hérault.

Je suis fier de m’engager avec l’AS Monaco, un grand club du Championnat de France. C’est un nouveau challenge dans ma carrière. J’arrive avec beaucoup de motivation et l’envie d’apporter le plus possible au groupe. J’espère que nous ferons tous ensemble une très bonne saison. J’ai maintenant hâte de rejoindre mes nouveaux coéquipiers en stage et débuter cette nouvelle aventure.

Que devient-il ?

Titulaire lors de ses deux premières saisons sur le Rocher, l’ancien Montpelliérain a vu Alexander Nübel, arrivé en provenance du Bayern Munich, le doubler dans la hiérarchie des gardiens de but. A l’été 2021, Benjamin Lecomte quitte l’AS Monaco pour rejoindre l’Atlético de Madrid dans le cadre d’un prêt d’une saison. Le recrutement du gardien français répondais tout de même à une logique. Celle de trouver une nouvelle doublure à l’inamovible Jan Oblak.

Après une expérience frustrante chez les Colchoneros sans avoir joué le moindre match, Benjamin Lecomte avait fait son retour en Principauté avant de faire l’objet d’un nouveau prêt en Liga. A 31 ans, le portier français s’engage du côté de l’Espanyol Barcelone.

Benjamin Lecomte connaît donc une deuxième expérience en Espagne. Le gardien français souhaitait retrouver du temps de jeu après une saison blanche à l’Atlético où il a tout de même côtoyé l’un des meilleurs spécialistes au poste de gardien de but.

Recruté pour jouer les premiers rôles en Catalogne, Benjamin Lecomte n’a disputé que 3 matchs officiels depuis le début de la saison.

Depuis son départ du MHSC, Lecomte est-il vraiment bon ?

Article précédent
MHSC-ASM : le groupe pailladin
Article suivant
[MHSC-ASM] Le 11 Pailladin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Laurent Nicollin a-t-il fait le bon choix en conservant Romain Pitau ?