Résultat

Le MHSC ne fait plus peur à personne et s’incline à nouveau (0-2)

89

Le MHSC est dans une spirale inquiétante, et cela ne va pas mieux après cette réception de l’AS Monaco. Au menu du jour : aucun tir cadré sur ses 10 tirs, les statistiques traduisent une imprécision fatale pour une équipe qui sombre match après match. 

Pas de buts marqués mais plus de sérieux

A l’inverse de plusieurs matchs qui ont commencé sur les chapeaux de roues, le match a été un peu creux durant la première demie-heure. D’un côté l’AS Monaco semble avoir les jambes lourdes après un match joué en coupe d’Europe Jeudi. De l’autre le MHSC propose un jeu ou il montre de l’application et de l’implication. Mais tente des combinaisons trop prévisibles, souvent bien lues par la défense monégasque. Symbole d’un niveau de confiance relativement bas, probablement.

A la 35′ le MHSC était tout proche d’ouvrir le score : Wahi effectuait une bonne remontée de balle et lançait Nordin en profondeur, qui arrivait jusqu’au gardien. Sa tentative de centre en retrait était déviée, et Mavididi ne pouvait concrétiser une talonade difficile. Sur l’action suivante, Savanier permettait une bonne transition d’un demi tour au milieu, pour lancer Mavididi seul en profondeur. Ballon cependant bien couvert par Disassi. (38′ 0-0). Toujours pas de but mais le MHSC se faisait de plus en plus pressant.

Au niveau défensif, Montpellier par l’intermédiaire de Jullien ou Estève verrouillait bien les espaces. Malgré un carton jaune obtenu plutôt rapidement par le second cité. Christopher Jullien quant à lui, montrait un bon leadership. Replaçant sa défense, mais aussi anticipant des ballons. Mais encore et toujours, c’est Montpellier qui allait craquer sur une remontée de balle rapide. Un centre dévié par Cozza retombait plein axe. Et Embolo ajustait Omlin d’une puissante reprise (45+1 0-1).

Le retour D’Omlin fait du bien

Et amène plus de confiance à la défense. Comme sur une des premières frappes du match de Caio Henrique, captée en deux temps. Ce même Caio Henrique averti juste avant après avoir été pris par les dribbles d’un Teji très attendu pour permettre au MHSC de s’imposer.

En deuxième mi temps Montpellier tentait de revenir. Un bon centre de l’extérieur du pied, une frappe de Nordin juste à côté, de l’envie mais toujours des imprécisions. Voilà le fléau côte Montpellier Hérault. Une statistique pour imager ça : à l’heure de jeu toujours pas la moindre frappe cadrée. Le MHSC a pourtant été dans des positions de marquer mais a voulu jouer à la passe à dix devant la cage. On en parlait sur l’occasion suivante Ben Yedder en un contre un Omlin. Qui sortait un superbe arrêt décisif. Permettant de maintenir dans le match Montpellier.

Mais au final comme souvent, le MHSC repart avec rien

A la 71eme minute, Cozza et Estève se gênent même alors qu’ils avaient l’occasion de marquer sur un ballon dévié au second poteau après un corner. Jusqu’à encaisser ce second but, d’un joueur entré 7 minutes auparavant : Boadu (0-2 78′). Définitivement le match était plié. Comme ont pu le souligner les commentateurs d’Amazon Prime Video, le MHSC a pourtant fait jeu égal en terme de possession, passes et situations. Mais la différence criante se trouve au niveau de la finition. Pour un même nombre de tirs, 6 cadrés d’un côté, et 2 buts, contre 0 cadré de l’autre.

Inquiétant, très inquiétant même, pour Montpellier qui est sur une pente glissante. Et qui va enchaîner les rencontres corsées. Mais qui sait, peut-être la base d’un renouveau, et de changements ? De coach comme de tactique…

A suivre…

 

 

 

Article précédent
[MHSC-ASM] Le 11 Pailladin !
Article suivant
Montpellier 10ème du championnat ce lundi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Laurent Nicollin a-t-il fait le bon choix en conservant Romain Pitau ?