[MHSC 0-2 ASM] Montpellier perpétue la tradition, et flop pour sa Der à la Mosson

100

33ème journée et dernière à la Mosson. Devant son public le MHSC aura-t-il à cœur de remercier son public par la plus belle des manières ? Malheureusement, beaucoup trop de vendanges, et de joueurs indivisibles. Hormis un nouvel entrant, symbole du futur ?


Saison pliée, match verrouillé

Jullien pour le premier gros fait de jeu : un tacle salvateur pour éviter l’ouverture du score (10′)

Un avantage en sursis pour Monaco, qui aurait pu déjà arriver, puisque ça fait deux ou trois occasions que Monaco se rapproche très très proche de la cage sans parvenir à marquer. Bertaud vigilant, quand de n’est pas la dernière passe imprécise.

Côté Montpellier, offensivement, pas grand-chose. Singo gère bien la ligne arrière. Ferri est accroché dans la surface mais est accusé d’avoir provoqué la faute. Première frappe dangereuse de Fayad. Repoussée par le gardien (23′).

Superbe renversement sur Tamari qui contrôle et enchaine joliment. Sa frappe en revanche, finit presque en touche (26′). Après une demie heure toutefois, Montpellier commence enfin à exister.

Tout comme Jullien, un Fayad en jambes

Malheureusement Montpellier, presse trop bas à l’inverse de Monaco, qui vient étouffer directement les joueurs de la Paillade. Coulibaly récupère un ballon très intéressant, une-deux avec Karamoh. En position de frappe il retente une passe en retrait…. QUEL DOMMAGE ET QUELLE OCCASION! (30′)

Les Montpellierains qui n’assument pas, et qui n’ont quasiment pas frappé au but, hormis Fayad, et Tamari… Dans la foulée , Monaco est tout proche de l’ouverture et peut remercier Bertaud décisif (32′).

La mi-temps approche et nouveau tacle décisif de Julien, qui prend le risque dans la surface pour sortir un très bon ballon gratté par les monégasques (43′).

En bref, comme le résume très bien Cristo :

Même si, dans le dernier quart d’heure, Montpellier a beaucoup plus montré offensivement. Et la dès le retour, le MHSC a deux doigts d’ouvrir le score ! Toujours Coulibaly trouve après un double sombrero aérien de Tamari, dans l’axe. Dans les 6m quasiment, il claque une reprise dans le mauvais timing qu’il ne parvient à cadrer (47′). Ça n’est pas permis ça !!!

Le football ne pardonne pas de se dévorer des occasions

Le foot est logique. Tu manques, tu encaisses. Coup de billard et le ballon revient sur Ouattara, qui crucifie Bertaud (0-1 51′). Devant un Tchato plutôt spectateur, comme dans l’ensemble de son match .

À l’image du poteau heurté 10 minutes plus tard où, sur le contre, Monaco inscrit le 2-0. Une finition mauvaise, une conséquence logique, une nouvelle fois. La première mi-temps relevant du miracle. D’autres entrées à noter : Chotard, Delaye, Leroy le jeune Maamma ou encore Akor…

Maamma : entrée XXL

Seule chose positive la performance de Maamma sur le côté droit. Chaque ballon qu’il a touché, il l’a bien exploité et a créé quelque chose d’intéressant.

Percutant débordant d’énergie et surtout, réussissant ses dribbles. Tout juste entré pour la première fois de la saison met le feu sur la droite et montre ses qualités. Centre en retrait pour Coulibaly qui frappe. Ballon dévié…. sur le POTEAU! (64′)Comme sur cette splendide action, où il élimine, puis effectue un grand pont, pour décaler seul tout seul au monde Akor. QUELLE VISTA. Adams, qui se précipite et tire loin, très loin du poteau en face à face…. (80′).

Le MHSC presse de plus en plus fort, et croit même réduire la marque par l’intermédiaire de Sylla. But refusé par Frappart, pour une faute de Sylla. Bon…  est-on surpris du débat ? Depuis le stade en tout cas, ça semblait plus que léger (82′). Tout comme bon nombre de contacts arbitrés de manière très théorique et très scolaire. Du Stéphanie Frappart quoi…

À noter un très joli arrêt de Bertaud devant Ben Yedder, pour préserver l’honneur (92′). Si il en restait encore.

Montpellier sera en ligue 1 l’an prochain. On retiendra que ça. Car ce match, comme celui face à Nantes était une grosse purge.

Article précédent
[MHSC-ASM] Le onze pailladin !
Article suivant
Montpellier 12ème au classement après la 33e journée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Quel a été le meilleur pailladin de la saison ?