[OGCN 6-1 MHSC] Un vrai carnage

181

À l’aube d’entamer cette 18ème journée, le MHSC se trouve dans une situation très compliquée. Le contenu et le résultat du match du soir n’est pas pour rassurer, même les plus téméraires.

Une classe d’écart

En face, Nice n’a plus gagné depuis novembre. Equipe en difficulté vous dites ? Dès la première demie-heure, 70% de possession de balle. Un (15′), puis deux zéro (35′) par l’intermédiaire de Pépé et Thuram. La seule chose que le MHSC est en mesure de proposer, est un centre tir de Savanier -clairement le seul remuant sur la pelouse- qui passe à côté de la cage. Aux abonnés absents ce soir : Makouana et Mavididi, littéralement inexistants. De ce fait, en conséquence ou en cause on ne sait pas, aucun cohésion. Des joueurs attirés par le ballon. Comme sur cette absence de marquage sur le premier but:

Ou encore sur ce ballon, qui rebondit 3 fois avant de trouver Thuram au second poteau, qui a le temps tranquillement de faire son une-deux dans la surface. Face à une défense totalement passive, et un pauvre Jonas Omlin, impuissant, au moment de conclure par un plat du pied (2-0 35′).

On ne change pas une équipe qui gagne (pas)

Un changement pourtant, l’entrée de Nordin en lieu et place du fantomatique Faitout Maouassa. S’il y a un tout petit peu de mieux dans le jeu du MHSC, très rapidement, l’OGC Nice va inscrire un but par Pepe (3-0 56′).

Le MHSC se dirige vers une onzième défaite cette saison. Chiffre clé, puisque les deux dernières fois que le MHSC s’est incliné autant de fois en division 1 à cette période, le club était descendu cette même année en ligue 2. Et côté supporters, ils sont de plus en plus à le penser. Après l’avoir craint dans un premier temps.

Et puis comme si la soirée n’était pas assez garnie comme ça, c’est l’enfant de la Paillade, du Gym et bientôt de Nantes si on en écoute les rumeurs. Servi par… Laborde (4-0). But tout de même pas célébré.

D’ici la fin de match, à noter un splendide coup franc inscrit par Teji Savanier. Son deuxième presque coup sur coup, après celui face à Lorient. De manière à ce que le MHSC ne s’imagine pas revenir dans le match, les joueurs auront tout de même la politesse de laisser Nice marquer 2 buts de plus. Pour une totale roue libre, et un score de 6-1. 

Le MHSC rentre au vestiaire, la tête basse, complètement dépité, à l’image de Romain Pitau. Qui affiche un triste bilan d’une seule victoire… pour 2 nuls et déjà 6 défaites. Dont la dernière par un score de tennis.

A suivre…

 

 

Article précédent
OGCN-MHSC : la compo pailladine
Article suivant
Montpellier quinzième après la 18ème journée de Ligue 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Quel a été le meilleur pailladin de la saison ?