Résultat

[MHSC 1-3 PSG] Il y avait si mieux à faire…

81

Le MHSC s’est incliné lors de cette 21ème journée face à l’ogre parisien. Le club de la capitale a néanmoins eu beaucoup de peine avant de faire sauter le verrou Montpelliérain. Ce qui peut laisser quelques espoirs aux supporters après la série noire du club.

 

Le MHSC défend mieux

Diminué de son milieu Verratti et de Neymar, Paris arrivait avec une équipe consistante. Pour autant, le PSG bataillera longtemps à trouver l’ouverture. Malgré l’aide de l’arbitre : dès le début du match, un penalty sifflé pour un tirage de maillot somme toute relativement banal (0-0 9´). Mbappé, le triple buteur sur penalty en finale de coupe du monde (2 dans le match puis la séance de tir au but) s’élance … Benjamin Lecomte l’arrête !! Comme face à Lorient, penalty trop central. La Mosson exulte…sauf que, sauf que… Penalty à retirer, pour des joueurs entrés dans la surface, ou Lecomte avancé sur sa ligne.
Deuxieme tir au but pour Mbappé qui décide de changer de côté. Troisième penalty subi par Lecomte et troisième parade !!!!! Ballon dévié sur le poteau miraculeusement (0-0 10′), de quoi en faire perdre son sang froid à l’attaquant de l’équipe de France, qui loupe par la suite l’immanquable au moment de repousser le ballon en tap-in. Il sortira sur blessure plus tard, tout comme Sergio Ramos.

Mais malgré toutes ces embûches, le MHSC tient tête, du haut de sa charnière Kouyate Estève Jullien. L’arbitre siffle la mi-temps sur le score de 0-0, et les quelques applaudissements d’un stade silencieux, jonchés de spectateurs surtout là pour admirer les stars. Faute de Butte, suspendue.

Tout ce qu’il aura manqué, c’est de l’attaque

Oui, c’est l’un des matchs les plus abouti de tous les derniers matchs face au Paris Saint-Germain. Montpellier retrouve de la confiance, bien aidé par un portier fantastique certes. Si les alignements sont encore hésitants par moments, le plus grand vide aura été offensif. Aucune occasion concrète pour Montpellier jusqu’à l’heure de jeu. À force de tenter, Paris finit par marquer. Messi et Hakimi se voyant refuser leurs 2 buts pour des positions de hors-jeu, c’est Fabian Ruiz qui ouvrira le score (0-1 55′).

Le foot se joue à des petits détails, on le sait tous. Et Paris a aussi rencontré son moment de flottement. Mavididi par deux fois : une première frappe en pivot au dessus, une seconde déviée en corner . Ce manque de réussite, CE buteur prêt à marquer le contre, la déviation, ou l’unique ballon en profondeur -comme Balogun la semaine passé- c’est ce qu’il aura manqué au MHSC. Germain, beaucoup trop absent. Une nouvelle fois, certifie quasiment officiellement que ce n’est plus possible devant, avec un an et demi sans but en Ligue 1 . Elye Wahi absent…

Et c’est finalement Messi qui doublera la mise après une action litigieuse et une double faute non sifflée pour Montpellier…

Aussi cruel que ce soit, c’est mérité pour Paris, qui aurait pu marquer plus tôt sans autant de maladresse, et c’est dommageable pour le MHSC.

Malgré tout, du positif

Il en existe toujours même dans les défaites. Et celle-ci n’est pas la pire, loin de la. Montpellier aura même réussi à faire transpirer Galtier et ses joueurs. Lorsque Arnaud Nordin concluait d’un magnifique plat du pied un but important, qui lui fuit lorsqu’il est titulaire (1-2′ 89). Le temps de faire exulter la Mosson, de réveiller un public endormi. Et puis, Paris, inscrivait le troisième but  sur un contre par Zaïre Emery. (1-3 92′)

Alors inscrire un but à Paris c’est pas tant que ça oui. Mais cela traduit une force d’esprit pour des joueurs qui auraient pu abandonner.

À l’image de leur capitaine Teji Savanier, qui n’aura jamais abandonné: 

Ses tentatives de dribbles, de renversement, et sa danse avec le ballon auront régalé le public de la Mosson.  Une qualité exceptionnelle pour le Messi du Sud, même si il a réalisé quelques erreurs en première mi-temps. Et aura loupé l’occasion d’inscrire un énième coup franc bien placé.

Enfin, pour finir la prestation monstrueuse de Benjamin Lecomte est une nouvelle fois souligner. Outre le double arrêt sur les deux penalty pour mettre en échec Mbappé, il aura été présent sur toutes les situations.

Même sur le deuxième but encaissé. C’est plutôt une faute défensive car il avait une nouvelle fois mis en échec les attaquants parisiens. Au total 5 parades, dont certaines décisives et d’autres rassurantes.

Un énorme retour qui ne peut faire que sourire, pour celui dont le talent était délaissé sur un banc. Benjamin Lecomte sera d’une importance capitale pour cette fin de saison, et la Paillade en a conscience, scandant même son nom malgré l’absence d’ultras…

Une défaite moins amère, mais qui fait tout de même souffrir parce qu’avec des attaquants nous aurions pu raccrocher le 2-2 partout facilement… 

C’est dimanche qu’il faudra être efficace désormais. A suivre…

Article précédent
MHSC-PSG : la compo pailladine
Article suivant
Lecomte, tout simplement stratosphérique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Voyez-vous le MHSC se maintenir en Ligue 1 ?