Résultat

Toujours invaincu, Montpellier ramène un point grâce à Nordin

129

Déplacement au vélodrome ce vendredi en ouverture pour le MHSC. Fort de sa série de 6 matchs sans défaite, Montpellier va commencer le match fort, comme à son habitude, avant de rencontrer des difficultés.


Khazri Wahi pour un éclair de génie : finition signée Nordin

Nordin ouvrait le score sur la première vétirable occasion du match :

Khazri à l’origine d’un superbe rush depuis ses 30 mètres, servait Wahi aux 40 mètres, après avoir éliminé 3 marseillais. Le numéro 21 glissait  un subtil extérieur, et lançait Nordin, en face à face dans l’axe. Arnaud Nordin clinique, s’excentrait côté fermé avant de croiser sa frappe à ras de terre pour fusiller Rúben Blanco (12′ 0-1).

But immédiatement refusé, avant d’être validé par la VAR pour un potentiel hors jeu de Wahi. Derrière Montpellier paraît solide et concentré.

Sakho déjà décisif

Et, comme trop souvent ces derniers matchs , de la mauvaise des manières, pour un joueur qui ne trouve déjà plus sa place dans le rang des titulaires. Michel Der Zakarian, était obligé de sortir Kiki Kouyaté suite à la mise en place du protocole commotion après un gros contact sur le numéro 4.

Entrée en lieu et place de Mamadou Sakho. Qui se retrouvait coupable d’une faute bête : une main dans la surface permettant a l’OM d’égaliser sur un penalty inespéré. (44′ 1-1)

Seul tir cadré pour l’Olympique de Marseille et but juste avant la mi-temps, au pire moment.

Le MHSC relance bêtement Marseille. Mais ne doit pas désespérer : Wahi était proche de trouver le cadre d’une superbe frappe à ras de terre, en pivot, juste à côté du cadre marseillais (1-1 45+6′).

Khazri deuxième tournant du match

Sur une superbe récupération de balle de Mavididi qui prend le meilleur sur Kolasinac côté droit et s’échappe. Il centre en retrait pour Wahi qui décale à son tour Khazri. L’international tunisien tente alors un plat du pied sans contrôle, croisé, la cage presque grande ouverte. Ballon juste à côté (65′ 1-1). Énorme occasion de but pour le MHSC, qui manque l’occasion de reprendre les devants.

Sur l’action suivante, Tchato sauvait un ballon marseillais avant qu’il trouve la direction du but. Lecomte était pris de vitesse et intervention de celui qui a remplacé Falaye Sacko, trop peu inspirant pour ce déplacement sous tension, dans le jeu.

L’entrée de Fayad à la minute de Loulou pour tout changer ?

Changement offensif pour Michel Der Zakarian, qui montre qu’au delà de ne pas perdre, il souhaite s’imposer en terres marseillaises, là où le MHSC n’a pas gagné depuis 2014. Nouvelle grosse occasion, lorsque Khazri trouvait coté gauche, lance dans l’axe Mavididi. Lui aussi en bonne position ne trouve pas le cadre (1-1 77′).

Sur une nouvelle offensive, Tchato le trouvait, mais trop mollement. Après un bon débordement côté droit, ceci étant. (1-1 79′)

Entrée de Germain sous les sifflets pour 10 dernières minutes de folie?

Ça aurait pu être l’ultime chapitre de ce match indécis jusqu’à la fin. Mais nous ne sommes pas dans science fiction. Si l’OM a plus le ballon, ce sont les montpelliérains qui se sont créés les deux plus belles occasion. Un gros raté de Khazri aurait permis au MHSC dans un match qu’il a, une nouvelle fois, bien abordé.

Ces deux dernières grosses occasions furent les dernières.

Sakho se rattrapant de sa mauvaise première mi-temps, par des sorties vaillantes de la tête. Lecomte sans grosse frappe à repousser, est resté sur chaque danger marseillais cependant.

Montpellier loupe une victoire de prestige mais se console en ramenant un point

Bien que poussés par le public marseillais, les montpelliérains ont proposé, malgré la sortie de leur central, une copie correcte. Deux ballons pour faire la différence, un penalty bête concédé. Le MHSC ne se remettra pas de cette bêtise payée cash. Mais Montpellier ne perd toujours pour dans l’ère Der Zak. 5 victoires, et 2 matchs nuls. 17 points sur 21 et un point qui a son importance, avant le match de l’OL face au PSG, plus qu’à trois points devant.

La suite? Ça continue face à Toulouse dimanche prochain…

 

Article précédent
Grosse frayeur pour Kiki Kouyaté
Article suivant
OM 1-1 MHSC : les notes des pailladins

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Akor Adams doit-il rester remplaçant désormais ?