[MHSC 1-2 TFC] Montpellier a tout simplement été mauvais

149

Malgré plus de 17 000 supporters et une série d’invincibilité à tenir, beaucoup de déception et de frustrations pour de week-end de Pâques. Le MHSC s’incline dans un match où il aura fait le jeu, mais ne sait toujours pas tuer devant le but.

Dur à supporter mentalement

Comme dans la recette habituelle, Khazri enflammait le côté gauche pour centrer en retrait sur Ferri. Frappe puissante repoussée de la tête par un toulousain sur la ligne et éviter l’ouverture du score, car le gardien semblait battu, faisant 100% confiance à son défenseur (10′). Très grosse occasion dès le début de match pour le MHSC.

Sur l’action suivante , Wahi partait seul affronter dupé et manquait son un contre un. Enormissime occasion et tournant du match, on le saura plus tard (11´ 0-0)

19e minute, une nouvelle occasion: Khazri récupérait un ballon après un pressing haut, et décalait Nordin. Qui ajustait d’un plat du pied, ballon repoussé , à deux doigts d’être conclu par khazri à l’origine de l’action. Ballon détourné par le défenseur en corner.

La sanction logique

Offensivement, inspiré Montpellier, inquiète en défense. Sacko notamment, mis en difficulté à chaque offensive toulousaine. Le TFC ouvrira le score sur un contre amené côté gauche et joué en une touche. (0-1 28′).

Par la suite, Montpellier manque toujours de lucidité et est incapable de conclure chaque situation, ou occasion, comme ce ballon  juste avant la mi-temps cafouillé et repoussé devant la cage d’un dupé toujours invaincu. Pourtant c’est bien Montpellier qui fait le jeu, mais incapable de conclure.

Mené au score à la mi-temps, le MHSC revenait avec la même timidité :48′ Teji envoyait une grosse frappe des 25 m, repoussée par un Dupé vigilant.

59′ encore Teji le seul meneur à mener la révolte pour une double occasion : la première sur coup franc et dans la foulée, un splendide slalom pour conclure d’une frappe à l’entrée de la surface. Elle aussi repoussée… par Dupé encore.15 tirs 8 cadrés un seul but et c’est Wahi qui marquera sur une des dernières tentatives du match (88 1-2). Montpellier est victime de son manque de précision, auquel s’ajoute l’apathie défensive du jour. Juste avant le but de Wahi, Chaibi était venu éteindre tout espoir de victoire et même de match nul désormais  (0-2 85′).

Écart abyssal en défense

Si le retour de Sakho en faisait déjà grincer des dents certains, il ne fut pas aujourd’hui, directement responsable aujourd’hui mais a montré à tout le monde la différence d’énergie en charnière Sakho-Jullien plutôt que Kouyaté-Jullien. Un évènement passant de joie à contrariété : le retour de Pedro Mendes (76′) blessé depuis son dernier match : le 21 mai 2022 à Bordeaux, aura été lui aussi très compliqué : premier ballon perdu, ballon suivant laissé passé à deux doigts de finir en but. Le but arrivera, et du côté du numéro 5. Faisant certes son retour, mais ni dans le meilleur des contextes, ni de bonne manière, vues ses prestations en fin de match.

 

Quel arbitrage encore une fois !

Partie trop importante de ce match pour ne pas l’évoquer . Quel arbitrage!

De quoi faire gronder tout le stade entier à la fin, et faire perdre le sang froid à Savanier et Chotard.

En cause : une situation de tacle par derrière dans une grosse occasion, sanctionnée d’un jaune uniquement.

A ajouter à cela, de nombreux contacts répétés, venant hacher sans cesse le match . De quoi faire crier dans le stade et sur les réseaux.

Si l’arbitrage n’est pas le responsable des défaites, Montpellier aurait pu être un peu plus aidé que ç’aurait été tout sauf un scandal, et ça aurait surtout pu, relancer le match. Que dire de là prestation de Florent Batta, plutôt tendancieuse, dans la répétition de décisions dans un sens mais pas dans l’autre. Cerise sur le gâteau : que dire du temps additionnel. Lorsqu’on compare aux 7 minutes de temps additionnel accordées lorsque le MHSC menait au Vélodrome. Ici réduites a 3 minutes dans le sud, malgré de très nombreuses coupures. Même par un hooligan… Incompréhensible pour beaucoup de supporters, qui ne s’en cachent plus.

Mais tout ceci c’est la musique habituelle… Des joueurs qui jouent la montre et des contacts siffles un brin tendancieusement. Il faut le rappeler aujourd’hui : Montpellier a été mauvais, Héros de fin de match toutefois en bonne partie responsable : Elye Wahi. Lui qui avait l’occasion d’ouvrir le score rapidement, évitant au MHSC de se mettre en danger. Il a été fantomatique tout le match.

Si l’arbitrage n’est pas un facteur responsable, c’est ce qui vient rajouter de la frustration dans une fin de match qui fait tout simplement râler. Montpellier oblige les supporters à être frustré, d’un manque de finition qui refait son retour, depuis deux matchs : le manque de précision, et les erreurs défensives, exactement comme contre Marseille, responsables de cette défaite aujourd’hui.

Un triste match, un triste résultat, et un premier coup d’arrêt pour Der Zak.

Article précédent
MHSC-TFC : le onze pailladin
Article suivant
Montpellier perd deux places au classement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Quel a été le meilleur pailladin de la saison ?