Une équipe relâchée avant la dernière à Reims

102

Après avoir mis les bouchées doubles pour obtenir son maintien, le MHSC aborde avec relâchement sa dernière échéance de la saison ce samedi à Reims.

Fidèle à lui même, Michel Der Zakarian a d’abord exprimé en conférence de presse de bien finir la saison, en gagnant à Reims.

Mentalement, on a envie de faire le dernier match, bien l’aborder pour ne pas se blesser et avoir envie de le gagner. J’ai envie de le gagner tout simplement.

Une équipe qui accuse le coup

À l’image des deuxièmes périodes proposées face à Lyon et Nice, nos pailladins accusent le coup physiquement. Une juste logique, après avoir tant donné pour obtenir ce maintien espéré. Accumulé à un relâchement naturel, pour l’équipe qui n’a plus rien à espérer, privée de 4 joueurs.

Ils sont en dilettante hein (rires). Après on peut être en dilettante et jouer un match derrière. […] Il y a du relâchement bien sûr, si on avait gagné à Lyon, on aurait peut-être gagné contre Nice aussi. Les équipes devant nous se seraient rapprochées et on aurait eu un autre objectif..

Michel Der Zakarian s’est même joué des propos du président Nantais Waldemar Kita à son encontre, pour évoquer cette baisse régime.

On voit que quand les semaines d’entraînement ne sont pas bien remplies, le week-end il n’y a plus d’essence, tu as beau avoir une Porsche, ça devient une 2CV.

Article précédent
[SDR-MHSC] 4 absents côté pailladin, pour la dernière de la saison
Article suivant
Benjamin Lecomte, meilleur gardien de Ligue 1 selon Christopher Jullien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Quel a été le meilleur pailladin de la saison ?