Avant-matchDéclaration

Michel Der Zakarian ne veut pas faire de cadeau au FC Nantes

115

À 3 jours d’affronter son ancien club dans une rencontre cruciale pour celui-ci, Michel Der Zakarian a évoqué la situation du FC Nantes qu’il a entraîné durant 4 saisons. Des propos tirés de la conférence de presse, relayés par le Midi Libre.

Une histoire qui s’était mal terminée à Nantes

En avril 2016, alors que Michel Der Zakarian est à la tête de l’équipe pour sa 4ème saison, il déclare « Je n’ai plus envie de travailler avec M. Kita ». S’en suit alors un refus du FC Nantes de lui verser sa prime d’ancienneté, le club faisant valoir que l’entraîneur ne peut réclamer cette prime, puisqu’il a lui-même pris l’initiative de partir. Puis des mots pas tendres de son président de l’époque Waldemar Kita, avant de déclarer un an après :

« Il est resté cinq ans (en deux fois), cinq ans. Mais excusez-moi, ne comparez pas monsieur Ranieri avec monsieur Der Zakarian, ce n’est pas le même niveau. Vous comparez le haut niveau avec un niveau qui est un petit peu inférieur. Claudio Ranieri a quand même été élu meilleur entraîneur du monde. Excusez-moi mais vous comparez une Mercedes avec une deux-chevaux. »

Michel Der Zakarian y va pour gagner

En conférence de presse, si le technicien pailladin reconnaît la rencontre être spéciale pour lui, cela ne change en rien sa volonté de gagner. Lui qui déclarait vouloir remporter les 3 dernières rencontres de la saison.

C’est spécial pour moi, pour eux. C’est le football qui veut ça. Aujourd’hui, ils sont en grosse difficulté mais on ne va pas là-bas en touriste, on y va pour gagner. On m’a éduqué comme ça, on joue les matchs pour les gagner, pas pour les perdre. S’ils sont plus forts que nous, ils nous gagneront. À eux d’être au niveau aussi.

MDZ aimerait voir le FC Nantes s’en sortir

S’il est évident qu’il ne fera pas de cadeau à son ancien club, Michel Der Zakarian n’en veut pas à son ancien club, et fait même preuve de compassion.

J’aime ce club, le public nantais mais ce sont des mots. Samedi, ce sera de la compétition, si on avait été à leur place, ils ne nous auraient pas faits de cadeaux non plus. Ce seront les meilleurs qui gagneront, à eux d’être meilleurs que nous s’ils veulent sauver le club. Je ne voudrais pas qu’ils descendent mais c’est comme ça, c’est le football.

Il retrouvera deux anciens joueurs

Cette rencontre sera l’occasion pour lui de retrouver deux joueurs qu’il a entraîné lors de son premier passage au MHSC. Florent Mollet et Andy Delort, avec qui le technicien avoue garder contact.

Florent Mollet et Andy Delort sont deux garçons charmants, deux bons mecs, deux bons joueurs, on a passé de bons moments ensemble, mais aujourd’hui ils sont nos adversaires. J’ai eu quelques contacts avec eux, on s’appelle de temps en temps.

Article précédent
Joris Chotard, un avenir toujours incertain au MHSC
Article suivant
Kiki Kouyaté encense Benjamin Lecomte sur son rôle en défense

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Voyez-vous le MHSC se maintenir en Ligue 1 ?