Radio

Jonathan Machardy: « Je suis inquiet pour le MHSC »

391

Le 9 juillet dans l’émission l’After Foot sur la radio RMC, le MHSC était parmi les thèmes de la soirée du soir. Le consultant Jonathan Machardy s’est exprimé sur le club, en relevant plusieurs points essentiels de la situation du MHSC aujourd’hui.

Des problèmes économiques

Jonathan Machardy a soulevé premièrement le fait que Montpellier soit un club familial, un des seuls en Ligue 1. Une situation qui, selon lui, inquiète:

Cette gestion très familiale, c’est excellent mais malheureusement quand on voit ce qui se passe en ligue 1 avec la multipropriété, ça m’inquiète un peu, car je ne sais pas comment ça peut continuer à rivaliser en Ligue 1.

Avec notamment le rachat très récent du RC Strasbourg par le Chelsea FC et celui de Lorient par Bill Foley, actionnaire notamment de Bournemouth, l’identité des clubs de Ligue 1 lors de la création se perd peu à peu dans le championnat de France. Et le fait que Montpellier ne s’adapte pas à cette tendance semble pouvoir faire obstacle à une survie du MHSC en Ligue 1 :

Peut-être que Montpellier, dans la saison prochaine, va être le dindon de la farce dans cette Ligue 1 à 18.

Le consultant a également mentionné la situation économique estivale du club, et notamment la vente de Wahi, qui semble selon lui nécessaire afin d’améliorer l’effectif montpelliérain pour la saison prochaine. Le mercato du MHSC ne pourrait être lancé qu’après cette vente, qui devrait rapporter au moins 30 millions d’euros au club pailladin:

Montpellier a besoin de l’argent de la vente de Wahi pour étoffer son effectif, et l’effectif a grandement besoin d’être étoffé.

Une situation sportive compliquée

Si le côté financier inquiète beaucoup le chroniqueur RMC ainsi que les supporters du MHSC, le club semble également stagner sportivement depuis plusieurs années, avec des performances qui ne semble pas laisser entrevoir un futur prodigue pour le MHSC.

Ça fait un petit moment quand même que t’as pas une génération de joueurs [issus du centre de formation] qui peuvent agrémenter l’équipe première.

Si Montpellier est l’un des meilleurs centres de formation du pays, ces mêmes pépites formées au club ont rarement contribué à la réussite du club, souligne Jonathan Machardy. Selon lui, il s’agit d’une des failles du système Montpelliérain, et rappelle le succès d’une génération 2012 pour la majorité formée au club.

Les 6 premiers mois de la saison dernière sont un très gros signal.

Selon le consultant RMC, la première partie de la saison 2022/2023, marquée par des matchs catastrophiques, un club en chute libre et des joueurs fatigués des performances du club, semble illustrer le fiasco sportif du MHSC sur les récentes saisons. Une mauvaise gestion du club amène et amènera le club à des situations de défaite totale sur tous les niveau, précise le journaliste.
Mais la phase retour de cette même saison sembla avoir apporté un soupçon d’espoir au club, qui peut, en suivant une même stratégie de recrutement que lors du mercato d’hiver et en améliorant la méthode de travail des joueurs, espérer dans les prochaines années atteindre un niveau au-dessus.

Article précédent
Leicester cible Stephy Mavididi !
Article suivant
Philippe Saurel plaide pour le nouveau stade à Cambacérès !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Quel a été le meilleur pailladin de la saison ?