[MHSC 2-2 HAC] Adams régale, mais le MHSC lâche à la dernière minute

196

Première réception pour les joueurs du MHSC qui retrouvaient Le Havre, pour cette première journée à domicile. Ce qui se profilait être une victoire arrachée allait se transformer en mauvais film, avec une égalisation concédée à la dernière minute. 

Dans un début de match complètement lunaire, nos supporters avaient l’occasion de retrouver les joueurs de Montpellier, dans leur stade. Le match commençant bien avec une très grosse occasion et une frappe de Teji déviée en corner, après un bon travail de Sylla et une situation dans la surface.

Mais ça n’est qu’un leurre sur l’action suivante Sylla se trouait et le MHSC concédait la faute. Coup franc sur la tête de Lloris. Après un moment de doute pour une main, but finalement validé (0-1 5′).

Première demie-heure au ralenti

Complètement groggy le MHSC était incapable de proposer du jeu, hormis des longs ballons imprécis en profondeur. Littéralement asphyxiés, à l’image de Sylla ou Khazri perdant régulièrement la balle. On a le sentiment que les joueurs cherchent plus à se débarrasser du ballon, au lieu de faire le jeu, dans un stade qui ne demandait que ça!

Au bout d’une demie heure, le jeu est toujours poussif, et entrecoupé de nombreuses chutes havraises mettant un rythme de jeu presque cruel. Rien à se mettre sous la dent, une frappe de Tamari, au-dessus. Et rien de plus.

Comment une équipe nous a fait plutôt bonne impression dans ses matchs de préparation, laissait place à un tel niveau ?

La Mosson croyait enfin voir l’égalisation du MHSC après une récupération et un bon travail de Tamari, qui décalait Khazri pour l’égalisation d’un plat du pied. But refusé (1-1 37′) pour encore et toujours une position de hors jeu, déjà le 3eme du jour pour le dernier cité.

Sans doute, peut-on se demander l’absence de frappe de Tamari pourtant un des seuls inspirés jusque-là, la jouant sans doute trop altruiste. Auteur d’une tête trop molle, à moitié entre la remise et le tir (41′). Sacko manquait par la suite de remettre la pression sur le but havrais après une bête perte de balle sur un mouvement dynamique sur l’aile droite.

Vers un endormissement progressif donnant lieu à un Tiki-taka Montpellier parvenait à obtenir un penalty après une faute sur Khazri ??? Rien! Et l’action donnait lieu à une seconde chance EN DIRECT : que le numéro 10 gâchait monstrueusement aux 6metres quasiment, d’un plat du pied au dessus!! Si contact il y avait, nécessité impérative de marquer aussi ( 0-1, 45+5). Après une nouvelle vague offensive, Khazri manquait à nouveau ce qui pouvait être la remise décisive pour un but avant la mi-temps.

Deuxième mi-temps toujours poussive

Même si ce n’est plus le néant : Montpellier met un peu plus d’envie malgré d’inévitables pertes de balles bêtes : par deux fois Tamari s’insère dans la surface avant d’être déséquilibré. lorsqu’on voit la générosité pour chaque chute d’un côté, on se dit que peut être de l’autre Montpellier va bénéficier d’un penalty pour se relancer et enclencher la seconde (52′; 56′ 0-1)

Puis Adams mettait tout le monde d’Akor

Alors le seigneur a pitié de Montpellier sans doute, car fort de ne pas lâcher mentalement, le MHSC parvient enfin à égaliser !!! Après un corner obtenu, la nouvelle recrue Akor Adams envoyait un coup de casque plein de rage pour franchir la ligne malgré la déviation (58 1-1′).

Le stade explose, et pour cause c’est le premier but sur son premier match de celui qui a le numéro 8. Sans doute flatté d’entendre le rugissement de antre des joueurs de MHSC, l’attaquant récidive , dans la foulée, après une longue ouverture de Kouyaté : il s’amène alors le ballon depuis le milieu de terrain pour conclure d’une frappe croisée (2-1 60′). Seulement 102 secondes après son premier but.

Akor Adams fait se lever la Mosson entière. Auteur d’un doublé aussi magnifique et splendide, que le match aura été difficile à gérer jusque-là.

De bonnes sorties de Kouyaté ou des retours de Chotard permettent au MHSC de récupérer des ballons, auparavant peut être pas récupérés. Khazri n’ayant pas lâché ses efforts malgré ses imprécisions laissait logiquement sa place pour Arnaud Nordin. Changement offensif, accompagné d’un autre plus malheureux : la sortie de Teji, après s’être assis et signalant une douleur. Entrée de Khalil Fayad pour un premier double changement (71′ 2-1). 

Le MHSC voulait garder son avance

Après ce second but, et cette sortie, le jeu continuait sa baisse d’intensité. Le MHSC semblait se satisfaire de cette maigre avance plutôt qu’à prendre des risques pour le 3-1. Mais pas loin de se faire surprendre à trop reculer, ballon un poil trop fort pour finir en conclusion  (73′).

Peu après la traditionnelle minute de Loulou, Nordin avait l’occasion par deux fois d’amener le danger. Première perte de balle sur son incursion côté droit , et un ballon donné trop tard, par Adams. L’occasion d’enfoncer le clou était là.

Nouveau changement avec les sorties de Ferri, pas dans son meilleur jour, et du plus inspiré et double buteur : Akor Adams. Une sortie sous un tonnerre d’applaudissements pour sa première réussie, et une entrée toute aussi belle : celle d’Elye Wahi, pour l’une de ses dernières probables valses, à la Mosson (76′).

Et ce qui devait arriver arriva

Derrière le dernier champion de ligue 2 n’a pas dit son dernier mot et pousse très fort. On sent des vagues de danger sur chaque possession, et Le Havre se rapproche de la cage de Lecomte. S’il n’y a pas de solutions dans le jeu, les Pailladins qui vivent une fin de match sous pression.

Wahi faisait pourtant parler sa vitesse côté gauche pour créer le décalage et centrer en retrait pour Leo Leroy littéralement tout seul au second poteau.

Contrôle pour assurer et frappe … hors cadre !!! Invraisemblable. Immense occasion de faire le break. (2-1 87′) Montpellier peut déjà, et va, s’en mordre les doigts pour sa fin de match.

Et Montpellier doit s’en tenir à son formidable dernier rempart : Lecomte sort un arrêt magnifique pour empêcher le 2-2. Mais c’était sur : à ce niveau une erreur monumentale comme celle de Leroy se paie cash. Le Havre égalise sur l’action suivante. A la dernière minute du temps réglementaire . (2-2 90′).

Terrible coup de massue, quelques minutes après avoir un instant cru, s’assurer la victoire avant ce but dévoré par Leroy . Le MHSC repart la tête basse, avec un point du nul qui a la valeur d’une défaite, dans les têtes des supporters présents au stade.

A suivre Samedi prochain, pour le déplacement au Groupama Stadium et le premier gros match du MHSC face à l’OL.

 

Article précédent
Maxime Estève sur le point de quitter le MHSC ?
Article suivant
Montpellier 8ème de Ligue 1 à l’issue de la première journée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Quel a été le meilleur pailladin de la saison ?