Résultat

[MHSC 1-1 CF63] Le MHSC sauve les meubles in-extremis mais ne se rassure pas

133

Dans ce match a rejouer, à huis clos beaucoup de tension et une situation proche du chaos. 3 blessures et un penalty presque inespéré. Un but égalisateur qui arrive après plus de 30 frappes dans la soirée. Inquiétant ou motif d’espoir ?

Malgré de l’envie et des tentatives : 32 au total, pour 60% de possession et 2,65 expected goals (but attendus) il aura fallu un penalty pour une main flagrante, pour permettre à Teji de trouver le chemin des filets. Au delà de ça, la réussite aura fuit les montpelliérains, notamment Adams et Tamari encore une fois…

À ajouter à cela 3 blessures (Estève, Ferri, Sainte Luce) et un but concédé avec 1% de probabilité, contre la plus mauvaise attaque. La crise frappe le MHSC qui perd plus de points qu’il n’en gagne … Difficile donc de se réjouir de ce nul, même si c’est un moindre mal.

Le premier quart d’heure le confirme : le MHSC est bien en crise

Ce match avait tout d’un couperet, et cela va se confirmer dès le début de match. Une première situation pas exploitée par les montpelliérains par Tamari (2′) coupable d’un mauvais controle. Sur sa première situation et son premier tir, les clermontois vont marquer ! Des 30 mètres, Gonalons venait inscrire son premier but. Et quel but! Pas attaqué, et seul, il déclenchait et laissait Lecomte scotché sur sa ligne. Un but concédé, sans réaction et symptomatique d’une équipe au plus mal, dans la continuité du match de dimanche. (0-1 7′)

Une statistique le confirme : un expected goal de 0,01 soit une chance sur 100 que cette frappe rentre, et elle est pourtant bien rentrée. La pire attaque de ligue 1, 9 buts seulement, vient d’être relancée.

Khazri puis Savanier vont tenter à leur tour des frappes de loin, repoussés par Mory Diaw. Tentatives trop désespérées pour espérer mieux. D’autant que les mauvaises nouvelles ne vont pas s’arrêter : Maxime Esteve demande le changement, blessure musculaire et sortie du défenseur plutôt en forme dans une défense malade. Fayad le remplace au quart d’heure de jeu. Par la suite, c’est Michel Der Zakarian qui va se faire expulser pour protestation après un contact non sifflé sur Tamari.

Un cauchemar éveillé ce début de match, et ce match rejoué qui coûte pour l’heure très cher au MHSC. 3 points enlevés, perdus pour l’instant , et le point de pénalité.

Montpellier ne sait pas comment se remettre à l’endroit

Des frappes de loin, comme celle de Savanier (30′), bien captée par Diaw. Voilà le seul danger que le MHSC apporte sur le but. KO debout, le club semble désemparé et n’a aucune inspiration pour se réveiller et changer le match. Mousa Al-Tamari parvient enfin à récupérer un bon ballon, et perforer la Défense. Il se fait littéralement découper par Caufriez, qui obtient un jaune, le deuxième pour Clermont. Un coup franc bien placé, n’est ce pas cela la maigre occasion qui se profile pour Savanier a 5 minutes de la mi-temps ?

Coup franc tiré par le numéro 11, bien frappé ,mais très joliment sorti par Diaw (40′). Juste avant la mi-temps, c’est Tamari qui récupérait un bon ballon. Sa frappe, trop centrale, était une nouvelle fois sortie par Mory Diaw (45+2′).

Les montpelliérains devront faire preuve de beaucoup plus de réalisme en seconde période

11 tirs 5 cadrés pour le MHSC. Pas catastrophique mais toujours un manque de réalisme avec 3 bonnes occasions repoussées par le gardien clermontois et surtout un but concédé sur le seul tir cadré (2 tirs au total). Écoutez bien, Clermont a 0,02 d’expected goals à la mi-temps. Une chance sur 50 de marquer et elle est arrivée.

D’autant que le MHSC a perdu un second joueur sur blessure, juste avant la mi-temps. Après Estève, c’est Ferri qui sort après s’être tenu le genou. La tempête fait rage à Montpellier. Après la pluie vient le beau temps dit-on? Entrée de Sacha Delaye, réclamé par une partie des supporters. C’est comme ça qu’on tachera de le voir, comme un coup du destin ?

Adams s’essaie dès le début à deux reprises, mais est contré par un bloc bien regroupé. Peut-être que la lumière viendra de lui en cette seconde période ? Pour l’heure il manque sa reprise à la 52′ , et le chrono défile… moins de cinq minutes plus tard, nouvelle intervention de Mory Diaw sur une frappe puissante de Khazri. (56′)dans la foulée Kiki Kouyaté place une tête repoussée par un défenseur.

La minute après, Clermont, manque la balle de match… Cham tire dans le petit filet extérieur. De plus en plus de tension, et une urgence de marquer qui grandit.

Une réussite qui fuit toujours la paillade

Chaque action enfonce un peu plus Montpellier dans la crise. Hormis ce penalty marqué toujours, aucun but dans le jeu depuis maintenant six matchs. Sainte Luce dévisse totalement à son tour un bon ballon, avec 22 tirs et 60% de possession Montpellier n’a toujours pas réussi à marquer. Une nouvelle blessure : celle de Sainte Luce. Le cauchemar ne s’arrête donc jamais. Troisième changement et le troisième pour motif de blessure. Nordin fait son entrée, et au vu du match, c’est presque le dernier espoir. Tchato remplace lui, Sainte Luce.

La pression s’accentue

Pendant ce temps, Tamari est lui aussi mis en échec : une frappe manquée et une tête hors cadre. .Delaye expédie un ballon en tribune à son tour malgré une nouvelle très bonne position.

Nordin, à son tour voit sa frappe contrée sur la ligne, sur le 25eme tir montpelliérain déjà de la soirée. Plus les minutes passent et plus les montpelliérains semblent désespérés. Il ne reste désormais plus que 10 minutes , et on voit mal comment Montpellier pourrait s’imposer au vu du déchet.

Et la chance sourit enfin à Montpellier

Sur presque la 30e frappe du match, le ballon est dévié de la main par un clermontois. Nouveau penalty pour le Montpellier Hérault. Après celui face à Brest. Disons que la volonté montpelliéraine  a fini par payer, à défaut de la réussite. 85′ minute et le stress est à son apogée. D’autant qu’en face de Teji Savanier , Mory Diaw réalise un match parfait jusque là. Savanier s’exécute… BUT !!!! But !!!! Quel soulagement… et à la fois quelle inquiétude ! (1-1, 87′) Il reste désormais cinq minutes. Ce but est malgré tout mérité pour Teji, qui n’aura jamais abdiqué dans ce match, même si pas tout le temps précis.

Nous sera-t-il permis de rêver au moins une fois cette saison?

Apparemment que très peu… Tamari puis Adams gâchent deux ballons en or depuis le côté gauche. Tétanisés par la pression sans doute… les 3 points étaient pourtant là, et la frappe moins difficile à mettre que celle de Gonalons. Deux joueurs fantastiques en début de saison, dont les prestations interrogent depuis plusieurs match tout de même. 

 

7 minutes de temps additionnel, voici peut-être l’ultime des dernières chances pour Montpellier. Malheureusement, le match est trop haché, la fatigue, et la tension sont trop fortes. C’est même Lecomte qui sauvera le MHSC sur un coup franc excentré, mais cadré (90+5′).

Désormais, c’est face à Monaco, dimanche, qu’il faudra montrer un autre visage. Ce ne sera clairement pas plus simple pourtant…

Article précédent
[MHSC-CF63] Le onze pailladin !
Article suivant
[MHSC 1-1 CF63] les notes des pailladins

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Akor Adams doit-il rester remplaçant désormais ?