Résultat

[ASM 2-0 MHSC] Manque cruel de réalisme, Montpellier s’est encore sabordé

146

Un nouveau gros raté pour le MHSC. Rapidement mené au score, Montpellier a eu de nombreuses occasions d’égaliser, et même de mener. Mais aura tout gâché, une nouvelle fois. Symptôme d’une équipe en crise…

Une attaque plus que malade

Au quart d’heure de jeu, double immense occasion pour Montpellier. Tamari se dévore un face à face et bute sur le gardien, après un pressing gagnant qui lui avait permis de récupérer ce ballon. Sur l’action suivante, il manque complètement l’occasion de décaler Adams, d’une passe trop molle. Situation qu’on aura encore trop vu, à d’autres reprises durant la rencontre. (15′ ; 16′).

D’autant qu’en face, Monaco ne s’est pas fait prier, une foi de plus. Sur la première occasion : renversement de jeu, Mincarelli est un peu trop court pour intervenir, de leur concéder le penalty sans doute il laisse tirer. La frappe est repoussée par Lecomte dans les pieds de Minamino, qui conclut. (9′ 1-0)

Tamari est a l’image d’une équipe en peine, a beaucoup de mal dans ses initiatives, perdant trop souvent la balle, là où l’attend. Sans une superbe intervention de Lecomte, Monaco, était proche de doublait le score (24′). Pour autant Monaco n’est pas fantastique et des espaces sont la…

Mental défaillant, manque de réalisme effarant

A la demie heure nouvelle situation d’égaliser : lorsque Tamari a (enfin) le geste juste, c’est Adams qui tarde et voit sa frappe contrée par un monégasque, malgré un boulevard, presque un 2 contre 1, gâché (30′ 0-1). Pire encore deux minutes plus tard : Tamari est seul devant le but une nouvelle fois et décalé Khazri qui passe en retrait pour Adams. Politesse intelligente, et le but s’ouvre à nouveau pour le nigérian : qui frappe à nouveau sur un défenseur malgré une très bonne position pour égaliser, et après avoir mis le gardien au sol, donc but grand ouvert. (32′ ; photo ci-dessous) :


La malédiction continue de frapper nos offensifs , toujours pas en réussite devant le but. Connaissant la qualité technique de notre effectif, c’est bien la preuve que le problème est dans la tête.

Il n’est donc pas permis de rêver

Après une rencontre sur un rythme étrange : les monégasques n’ayant qu’à faire circuler la balle, quand le MHSC perd immédiatement le ballon après même pas 3 passes, Kouyaté se retrouve expulsé pour une intervention musclée (69′).
De plus, les cartons jaunes s’enchaînent pour la Paillade, se plaignant (à juste titre cependant) de se faire bananer.

Malgré tout le MHSC tente de se déterminer et parvient à obtenir un penalty (80′) !! Sifflé pour une faute sur Tamari, la paillade croit enfin à une bonne nouvelle ? Penalty annulé pour une position d’hors jeu!!!! Rien ne veut sourire à la paillade, pris d’un doute qui lui empêche toute possibilité supplémentaire dans le jeu, comme face à Clermont, Brest, Nice, Nantes et bien d’autres. Les entrées de Yeboah et Fayad dynamisent tout de même cette fin de match, dans laquelle rien ne va. Celle de Jullien un peu trop tardive, car on pouvait sentir Kouyaté une nouvelle fois dépassé. Celle de Tchato punitive, on le verra plus tard. A 5 mn de la fin Tamari récupère un bon ballon, parvient à frapper…. déviée par un défenseur sur la trajectoire, en corner. Ce n’est pas possible ! Même l’arbitre en tombera à la renverse (87′) .

Paradoxalement, Montpellier semble avoir montré plus d’envie à 10 contre 11 que durant tout le reste de la rencontre. Une équipe en plein doute , a qui il aura encore manqué de réalisme pour espérer ramener ne serait-ce qu’un point. Sur le papier opération compliqué, dans le jeu ç’aurait dû n’être qu’une simple formalité

Dans le temps additionnel, Tchato réalise ce qu’on aura vu trop de fois : un ballon bien trop imprécis, difficile à négocier. La décision de Teji pour s’en sortir n’est pas mieux : son dribble en plein cœur de la défende et bien lu et Savanier perd la balle. A peine entré, Ben Yedder double la mise et scelle définitivement la rencontre (2-0 92′).

Il faudra relever la tête contre Lens, et avec un défenseur, au moins une fois de plus. Voyons comme un signe du destin et l’occasion de faire une rotation. Le jeune Mincarelli ayant montré de très bonnes choses aujourd’hui. Une des rares satisfactions. Mais prometteur…

 

 

Article précédent
[ASM-MHSC] Le onze pailladin !
Article suivant
Michel Der Zakarian confirme pour Tanguy Coulibaly

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Voyez-vous le MHSC se maintenir en Ligue 1 ?