Résultat

[SRFC 2-1 MHSC] Montpellier se réveille trop tard et paie ses entames ratées

215

Lors de cette 20ème journée, Montpellier aura su revenir dans le match face à Rennes, mais ne pourra rattraper ses deux entames catastrophiques, avec des buts survenus 2 minutes seulement après chaque coup d’envoi.

Des entames comme trop souvent, où Montpellier passe au travers

Première occasion du match, ballon dévié par Mincarelli pour Omeragic. Ballon sur le poteau et BUT! Mais il est bien pour Rennes et c’est Martin Terrier qui le conclut. 2minutes de jeu et Montpellier court déjà derrière le score.

https://twitter.com/pailladevie/status/1753812025703117093?s=46&t=pOY38OXIA0SENlchJYTV4A

Theate 15′ s’invente un sombrero et enchaîne dans la surface, bien défendu par Omeragic cette fois. À nouveau le rennais qui place une tête tout proche de doubler la mise (16′ 1-0).

Montpellier aura des occasions on l’espère, comme Khazri qui tente un premier tir sur un second ballon, 20 minutes plus tard. Ballon dévié en corner. Car oui, c’est le tunisien qui a été préféré en attaque, Akor Adams étant indisponible. Volontaire dans le jeu, il n’a néanmoins pas marqué depuis longtemps. Très longtemps… aujourd’hui jour de réveil? Il faudrait.

La prochaine occasion, qui n’en est même pas une, sera une tête de Mincarelli 20minutes plus tard. Captée par Mandanda. Petit coup de moins bon côté rennais, Montpellier se rapproche du but. Nouvelle frappe, celle d’Omeragic cette fois. Toujours pas dangereuse cependant, captée sans le moindre souci par Mandanda (45′)

Des stats et un jeu qui ne vont pas dans notre sens

Montpellier n’a jamais gagné jusque là après avoir encaissé le premier but. Rennes n’a jamais perdu après avoir ouvert le score. De quoi déjà sabrer les espoirs s’il en restait encore.

Comme le souligne les commentateurs d’Amazon Prime, Montpellier ne joue que vers l’arrière, même au moment du contrôle, le positionnement est mauvais. Ce qui a le don d’énerver Der Zak, qui ne comprend pas la projection constante vers l’arrière. Les supporters non plus, mais cela ne date pas d’hier.

https://x.com/giuliac34/status/1753821208104030448?s=46&t=pOY38OXIA0SENlchJYTV4A

C’est bien Rennes qui est une nouvelle fois proche de marquer, sans le joli arrêt   de Lecomte face à Terrier.

Et bis-repetita!

2 minutes , c’est le temps qu’aura tenu le MHSC en première mi-temps. Record BATTU! 1 minute en seconde. Oui oui, c’est bien une minute qu’il faudra à Mincarelli pour provoquer le penalty. Décidément pas son jour, si on ajoute la bévue du premier but. Kalimuendo trompe tranquillement Lecomte, et assure déjà la victoire aux rennais.

Que c’est dur. Que c’est dur d’être supporter de Montpellier, depuis plusieurs mois désormais. Trop pour de plus en plus de supporters, tous dépités, les uns plus que les autres.

Savanier s’essaie de loin, et Mandanda sort. Peut être la frappe la plus dangereuse du match côté MHSC (c’est dire!). La plus grosse occasion sera la suivante : Coulibaly tout en puissance, perfore et pique son ballon. Repoussé par un rennais juste avant la ligne. Bien qu’il paraissait hors cadre. (55′)

La tête d’Omeragic sur le corner est à nouveau sortie par le gardien rennais. (56′ 2-0)

La déroute est proche cependant , troisième but rennais en sursis puisque Gouiri voit son but annulé au moment où tout le monde commençait déjà à plier ses affaires. (65′)

Une entrée de Karamoh qui change le cours du match 

Il aura fallu attendre 80 minutes pour voir un changement de dispositif contre Lille, ce n’est que 66 cette fois ci ! Triple changement et première entrée à souligner, pour Karamoh, à peine arrivé. Les entrées de Ferri et Hefti pour compléter, à la place de Tchato et Chotard.

Première frappe pour le sosie de Coulibaly (69′) captée toujours sans souci par Mandanda. Son entrée va être bénéfique pour Montpellier. Après un très bon travail d Omeragic qui tacle , Karamoh s’essaie à nouveau. Sa frappe contrée revient sur Savanier. À peine relevé , il allume à l’entrée de la surface et marque (2-1 72′)

ENFIN!!! Enfin un but dans le jeu, pour le MHSC, en ligue 1. Le second en 11 matchs, stat édifiante elle aussi. Suffisant pour rêver une fin de match surprise ?? A noter que si Karamoh n’est pas passeur, il est impliqué sur ce but puisque c’est sa frappe qui permet celle de Savanier. Karamoh a deux doigts seulement d’une entrée sur tapis rouge! Khazri oblige Mandanda a une jolie parade, ballon qui revient sur… Karamoh qui ÉGALISE (2-2) !!! Non…. car en position de hors jeu (2-1 77′) Triste, mais sans contestation possible. Comme sur le but rennais.

10 dernières minutes sous pression, une issue inespérée ?

Très loin de la première heure de jeu, Montpellier se projette enfin vers lavant.   Khazri remise pour un bloc qui suit et multiplie les courses vers l’avant. C’est bien Rennes qui se met à reculer. Il y aura peut être une occaz, cette occasion pour revenir de très loin. Un nouveau décalage qui passe par lui, intercepté avant le dernier, crucial. Beaucoup de centres, d’Hefti, où Savanier. Tous captés par Mandanda, vigilant. Il reste désormais deux minutes, et Khazri voit son ballon à nouveau capté, en direction de Jullien. C’est fini! Montpellier s’incline, encore, Montpellier s’incline toujours. Il y aura eu du mieux dans cette dernière demie-heure, mais pas assez pour inquiéter Rennes plus que ça, qui conserve son avance.

La suite Mercredi en coupe désormais, et dimanche prochain, à la maison, face à Lyon pour un match du maintien. Car oui Montpellier reculera encore sans doute cette journée, avec cette nouvelle contre-performance.

Article précédent
[SRFC-MHSC] Le onze pailladin !
Article suivant
[SRFC 2-1 MHSC] Der Zakarian : « on se pose des questions »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Voyez-vous le MHSC se maintenir en Ligue 1 ?