[OM 4-1 MHSC] Une autre entame de rêve qui se transforme en cauchemar

87

Première victoire de Gasset et de l’OM en 2024, c’est bien face à son ancien club, Montpellier. Et pourtant encore, et pourtant… de quoi faire des cauchemars.

Des réactions, il y en a , et il y en aura. Tout en essayant de rester factuel, des constats peuvent se faire. En voici quelques uns résumant plutôt bien la physionomie de ce match :

Entrée en matière parfaite, Tamari a l’affût

Premier quart d’heure où les statistiques sont en faveur de Marseille, avec 8 buts inscrits, un ballon de Chotard qui cherche un partenaire dans la surface. Énorme cacahuète de Gigot qui provoque une chandelle. Tamari a suivi et envoie un coup de crâne. Coup de canon! LE MHSC OUVRE LE SCORE (5′ 0-1). Quel but libérateur pour Tamari, l’homme en forme de l’attaque montpelliéraine depuis son retour de la coupe d’Asie.

Des poteaux qui font mal

À peine 5 minutes plus tard (10′) et déjà une balle de Break pour la Paillade!!!

Corner splendidement tiré par Teji sur Sylla mis au sol. Le ballon revient par deux fois sur un montpelliérain, Ferri en dernier lieu. Ferri envoie une mine monumentale et fracasse le poteau de Pau Lopez, à 10 cm de renvoyer le ballon dans sa propre cage avec son dos!!! Quelle enormissime occasion de tuer le match. Pas de chance sur ce coup… et ça ne s’arrêtera pas là , puisque Sylla touchera du bois aussi , juste avant la mi-temps…

Défensivement Montpellier contient les premiers appels dans le dos. Falaye devant Aubameyang dans son nouveau poste inédit pousse bien le marseillais à la faute, le faisant manquer son contrôle peu avant l’ouverture du score.

Marseille joue du côté gauche si on regarde dans le sens de l’attaque. Celui d’Hefti et Sacko. De l’autre côté Sylla effectue plusieurs bonnes interventions pour prendre le dessus.

Une avance trop légère , tout comme notre défense

Si le début de match a pu donner un sentiment positif, la défense montrera rapidement ses limites. En cause : le côté droit, Hefti et Sacko. Beaucoup trop perméables.

Tamari n’est pas assez inspiré pour glisser le ballon parfait à Ferri sur un contre, sur une nouvelle situation qui aurait pu se transformer en grosse occasion (25′ 0-1). Au tour de Marseille d’attaquer donc, et sur une demie occasion, récupération après un centre dégagé Ndiaye récupère à l’entrée de surface, élimine beaucoup trop facilement Sacko d’un crochet pour finir sous la barre. Égalisation marseillaise (30′ 1-1). Tout est à refaire.

Et il faut désormais stopper la frénésie marseillaise. Aubameyang a deux doigts de crucifier Lecomte. Kondogbia par la suite touche le poteau. L’OM se réveille (35′).

Et le navire sombre de plus en plus

Comme trop souvent cette saison, le MHSC fait sauter le verrou pour tout gâcher ensuite. 21 centres à 6 pour Marseille, la dynamique est claire. Marseille pousse fort, trop fort. Averti après le but, Sylla ne peut plus avoir le même engagement. Facilement éliminé, le ballon parvient dans la surface, puis est centré au second poteau. Aubameyang n’a plus qu’à pousser (2-1 44′). Montpellier ne mène plus et va rentrer aux vestiaires la queue entre les jambes.

Un dernier sursaut d’orgueil avant la mi-temps ? Tamari décale Nordin qui obtient le corner. Sur le corner Sylla prend le dessus… et frappe à nouveau le poteau droit de Lopez !!!! Deuxième poteau pour Montpellier dans cette première mi-temps, que c’est cruel. (45+3 2-1). Cruel Pour Sylla, quasi seul pailladin la tête hors de l’eau avec Tamari. Cruel pour Montpellier, mené face à un OM qui n’a même pas eu à forcer, et à qui tout sourit.

2MT : rapidement la fin de tout espoir, et un ciel de plus en plus noir

Malgré tout malheureux offensivement, le MHSC devra tout tenter. Savanier puis une nouvelle fois Sylla de la tête, mettent à contribution Lopez.

Une des premières occasions pour Marseille. Sagna effectue un bon travail pour excentrer Ndiaye. Tacle de Kouyaté. Qui découpe le marseillais en voulant éloigner le danger. Penalty pour Marseille (61′ 3-1). C’est officiellement terminé. La lutte anxiogène n’est pas partie pour s’arrêter. Loin de là même, face à la nouvelle absence de jeu, après avoir fait le plus dur. D’autant que 4-1 par la suite, après un centre dévié contre son camp par Falaye Sacko (83′ 4-1)

À suivre dimanche prochain, pour un premier barrage pour la descente.

 

Article précédent
[OM-MHSC] Le onze Pailladin !
Article suivant
Montpellier 15ème de Ligue 1 après la défaite à Marseille

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Maintien : Encore combien de point(s) manque-t-il au MHSC ?