Non classé

Oublier le match aller?

3

Le Montpellier Hérault se déplace sur la pelouse du stade Rennais ce dimanche à 17h. Un match qui peut être tournant dans la saison, au niveau comptable comme sur le plan psychologique.

La récente victoire à domicile face à Strasbourg (3-0) est l’occasion d’enclencher le sprint final :
Montpellier est classé 2ème en termes de performances à domicile: avec 32 points récoltés, il en va autrement à l’extérieur…
8 points seulement ont été ramenés depuis le début de la saison, soit 4 fois moins.

Si Montpellier n’a ramené qu’une seule victoire de ses déplacements, il s’agit sans doute d’une multitude de facteurs impactant la confiance du groupe. Si forte à domicile pourtant. En cas de victoire cet après midi, il ne resterait plus que 4 points entre Rennes (3ème) et Montpellier (8ème). L’occasion aussi de reprendre notre 5ème place.

Le retour de Pedro Mendes

De retour dans le groupe après 3 mois d’absence, un des cadres de la défense pourrait refaire son apparition face à Rennes. L’occasion pour Montpellier de faire passer ses craintes et ses peurs en arrière plan. Pour laisser place à des objectifs et des buts?
Un motif de confiance supplémentaire : la bonne forme de Rulli pour mettre les défenseurs dans de bonnes dispositions.

Une occasion d’oublier le match aller

Après un but confus en début de match, le MHSC avait l’occasion de se reprendre : un penalty raté par Andy Delort. Un but annulé un carton rouge pour F. Tait (70′) laissaient entretenir un espoir, mais la frappe de Dolly, entré en jeu, s’écrasait sur la transversale avant de rebondir à côté de la ligne (90+3′). Il y’a des jours ou ça ne veut pas.

C’est peut être l’une des clés du match ce jour à 17h : se rappeler pour se motiver.
Se motiver à montrer à toute la ligue 1 que ce n’est pas un hasard si l’Europe fait toujours partie des plans des Héraultais.

 

 

 

 

Article précédent
Montpellier : du mal face aux « gros »
Article suivant
[SRFC 5-0 MHSC] Humiliation Totale !
Vous devez vous connecter pour publier un commentaire.

Après la défaite à Toulouse, qu'est ce qui vous inquiète le plus ?