Non classé

Signé Der Zak’ !

0

En manque de solutions depuis le derby perdu face à Nîmes, Michel Der Zakarian était attendu au tournant pour ce déplacement à Saint-Etienne. Le coach montpelliérain a abandonné son 3-5-2 qu’il apprécie tant, pour aligner un 4-3-3 dimanche dernier. Un choix payant qui a donné la victoire au MHSC.

Une équipe qui était devenue trop prévisible

On en parlait depuis quelques semaines dans notre podcast, le MHSC était devenu probablement l’équipe la plus prévisible de notre championnat. Les dernières confrontations en Ligue 1 allaient dans ce sens.

Le 3-5-2, inauguré par Michel Der Zakarian en septembre 2017 semblait arriver à bout de souffle, la défaite face à Reims (0-4) n’a fait que confirmer ce doute. Entre des pistons qui ne paraissaient pas à l’aise dans ce système et un secteur offensif en panne depuis le derby, il était temps pour le coach de trouver un plan B.

Le carton rouge d’Hilton est probablement l’élément détonateur de ce changement de tactique par le staff montpelliérain. Notre capitaine, du haut de ses 43 ans, semble plus favorable à un système à 3 défenseurs centraux plutôt qu’à 2 : son manque de rapidité peut être plus facilement comblé dans le système en 3-5-2. Mais le brésilien a été suspendu pour deux matchs, le timing était donc le bon pour amener un nouvel air frais dans cette équipe.

Un changement de système payant

MDZ était face à une situation difficile et ne pouvait pas ne pas réagir. Face aux absences, mais aussi aux résultats. Le Montpellier Hérault tonitruant du début de saison se transformait peu à peu en bête apathique. Avec au maximum 4 joueurs devant à la fin des actions offensives, et peu de tirs.

Avec Sambia et Oyongo comme latéraux, sur le papier, l’équipe pouvait faire peur. Mais dans le jeu ces deux joueurs, comme le reste de l’équipe ont montré un grand changement. Pedro Mendes a dirigé la défense comme un chef, et Congré a suivi le meneur. En terme de chiffres peut-être pas (seulement deux tirs cadrés), mais en terme de contenu c’est certain. Dès les premières offensives, menées par un Delort capitaine et Mavididi en pilote, c’est à coup de 7 ou 8 que les situations se terminaient. Delort Laborde Mavididi, rejoints par les pointes hautes Mollet Dolly plus les latéraux.

Des joueurs en manque de temps de jeu ont montré leurs capacités : Dolly a l’origine de bonnes combinaisons avec Delort, Sambia en dribbleur fou ou encore Petar Skuletic en point de fixation. Le MHSC a certes aidé par une ASSE moribonde, mais les joueurs n’ont pas stagné. Très bonne entrée de Chotard aussi qui ôtera immédiatement un ballon d’égalisation.

On craignait un milieu surpassé, passant de 5 à 3. Mais Ferri en pointe basse a su gérer le pressing en étant bien en phase avec Mollet et Dolly pour cadrer le porteur de balle. Le but est lui à l’image du match du MHSC : malgré quelques erreurs techniques, une grande volonté, sur les deuxièmes ballons.

Le changement de système de Der Zakarian est très probablement à l’origine du succès montpelliérain dimanche à Saint-Etienne. Entre un secteur offensif retrouvé, et un secteur défensif solide, Montpellier a parfaitement géré ce changement tactique. L’absence d’Hilton a probablement conduit à ce changement, reste à savoir désormais si ce dernier s’inscrira dans la durée.

Article précédent
[Parole aux supporters] « Bravo MDZ, les choix ont été payants »
Article suivant
Le 4-3-3 : Une solution pour l’avenir ?
Vous devez vous connecter pour publier un commentaire.

Après la défaite à Toulouse, qu'est ce qui vous inquiète le plus ?