Non classé

Quel schéma de jeu face au PSG ?

54

Alors que Montpellier brille depuis l’instauration de son 4-3-3, l’heure est venue de recevoir le Paris Saint-Germain. Forcément la question se pose : dans quel schéma de jeu vont évoluer les pailladins.

On change pas une tactique qui gagne : un 4-3-3 ? 

Si on en suit les performances actuelles, Michel Der Zakarian pourrait opter pour cette option qui garanti du jeu et une projection vers l’avant. Avec déjà 3 défaites au compteur en championnat, Paris se montre fébrile défensivement et pourrait ainsi faire profiter les 3 attaquants montpellierains en contre.

Mais bien que les pailladins se montrent conquérants dans ce dispositif et se créent des situations, les parisiens sauraient les punir à la moindre brèche défensive. Des espaces qui peuvent s’ouvrir aux parisiens en contre avec deux axiaux pailladins livrés à eux-mêmes si les latéraux sont montés. Et des espaces on le sait, il leur en faut peu.

Ceci dit, il existe également l’option d’un 4-3-3 modulable en 3-5-2 en cours de match, à l’instar des rencontres face à Strasbourg et Lorient. Vitorino Hilton était entré par 2 fois en fin de rencontre pour basculer dans une defense à 5.

Ce qui est certain, c’est qu’en optant pour un 4-3-3 on ne s’ennuiera pas, et Michel Der Zakarian enverrai un message fort à ses détracteurs qui ont longuement critiqué son jeu défensif. L’occasion aussi de montrer (ou pas) les limites de ce dispositif.

La sécurité : un 3-5-2 ? 

N’oublions pas que ce même 3-5-2 avait été inauguré dès l’arrivée au club de Michel Der Zakarian, face à un certain… Paris Saint-Germain. Score final 0-0. Le même dispositif qui avait défait le PSG 3 buts à 2 en 2019. 

Celui-ci intégrerait donc de nouveau Vitorino Hilton pour consolider l’axe défensif, et amputerait l’attaque montpellieraine d’un Stephy Mavididi pas au mieux de sa forme.

Dans un match où Paris fera le jeu, cette tactique permettrait de bloquer les ailiers parisiens, pour ensuite ressortir les ballons sur les latéraux pailladins. Et ainsi se projeter en contre. Un choix qui pourrait s’avérer payant tant la défense parisienne n’est pas au mieux de sa forme : 3 buts encaissés à Monaco, 2 face à Bordeaux.

Espérons que Michel Der Zakarian saura prendre la bonne décision. Verdict samedi 20h lors de l’annonce du 11 aligné.

Article précédent
[Parole aux supporters] « Montpellier a passé un cap dans la gestion des matchs »
Article suivant
Un retour à la forteresse avancé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Laurent Nicollin a-t-il fait le bon choix en conservant Romain Pitau ?