Que devient-il ?

[MHSC-LOSC] Que devient-il ? Jonathan Ikoné

159

Avec un Esprit Paillade retrouvé, le MHSC s’apprête à affronter le LOSC dans le cadre de la sixième journée de Ligue 1 Uber Eats. Un premier gros test pour lequel les hommes d’Olivier Dall’Oglio se sont bien préparés. À la Mosson, le MHSC espère confirmer les deux victoires consécutives glanées en terre bretonne (7-0) et face au promu ajaccien (2-0). Cette rencontre est pour nous l’occasion de retracer le parcours d’un joueur ayant porté les deux tuniques : Jonathan Ikoné.

Bondy, là où tout a commencé

C’est à Bondy que le petit Jonathan Nanitamo Ikoné, que l’on ne surnomme pas encore « Jorko » voit le jour en 1998. Et c’est à l’AS Bondy que Jonathan Ikoné va découvrir le football aux côtés d’un certain Kylian Mbappé, avec lequel il forme un duo de folie dès les Benjamins ! Doté d’une technique et d’une explosivité au-dessus de la moyenne, il ne tarde pas à être détecté puis recruté par le centre de formation du Paris Saint-Germain, s’y imposant très vite comme l’une de ses plus grandes pépites.

En 2105 et à tout juste 17 ans, le jeune attaquant devient champion d’Europe avec les Bleuets notamment aux cotés de Faitout Mouassa. Quelques mois plus tard, Jonathan Ikoné signe son premier contrat professionnel avec son club formateur, le PSG. Sous la houlette d’Unai Emery, Jorko disputera ses premières minutes en Champions League ! Néanmoins, avec un temps de famélique dû à une féroce concurrence, le joueur profite du mercato hivernal pour obtenir un prêt en Ligue 1.

Le MHSC pour s’aguerrir

À 18 ans, l’ailier du PSG est prêté à Montpellier pour six mois. Le temps pour lui de prendre part à quatorze matchs et d’inscrire un but. Auteur de belles prestations durant ses six premiers mois, le jeune attaquant fait l’objet d’un nouveau prêt dans l’Hérault la saison suivante.

Je suis très heureux de revenir ici, je vais pouvoir prouver que le club a eu raison de me faire confiance. J’ai a cœur de faire une grande saison à Montpellier et de continuer sur ma lancée de la saison dernière.

Rapide, puissant et très fin techniquement, Jonathan Ikoné a apporté une réelle plus-value à l’effectif montpelliérain où ses qualités de percussion et d’élimination en un-contre-un sont venues élargir la palette offensive du MHSC cette saison-là. Le joueur qui a pu bénéficier d’un temps de jeu conséquent sous les couleurs du MHSC, rejoindra le LOSC au mois de juillet 2018.

 Chez les Dogues pour rugir !

Jorko débarque au LOSC pour franchir un nouveau pallier sur la scène nationale. Avec une adaptation express, le percutant ailier de poche formera aux côtés de Nicolas Pépé et de Jonathan Bamba un trio offensif de folie ! Pour sa première saison chez les Dogues, il participe activement à la conquête de la deuxième place. La saison suivante, il est aussi l’un des grands artisans de la quatrième place obtenue au terme d’une saison écourtée pour les raisons sanitaires que l’on connaît.

Lors de la saison 2020-2021 et sous les ordres de Christophe Galtier, Jonathan Ikoné a été sacré champion de France devant le PSG, a goûté à la Ligue des Champions et même à l’équipe de France ! Une vraie consécration pour le Titi parisien devenu au fils des années une valeur sûre du championnat français.

Direction Florence

Après trois ans et demi à Lille, Jonathan Ikoné âgé alors de 23 ans s’engage avec la Fiorentina. En rejoignant la Serie A, Jonathan Ikoné a refermé un chapitre important de sa carrière. Un club où l’ancien Titi a explosé et remporté un titre de champion de France.

C’était le bon moment. J’ai passé de nombreuses années en Ligue 1, avec comme cadeau le titre avec le LOSC. Je me suis dit qu’il était temps d’aller voir un peu plus loin, de chercher de nouveaux objectifs.

Après une première saison compliquée, ponctuée par un but et deux passes décisives, Jonathan Ikoné qui vise la prochaine Coupe du Monde au Qatar, souhaite effectuer un bon début de saison pour espérer retrouver les Bleus de Didier Deschamps.

J’aimerais bien retrouver l’équipe de France, c’est toujours un honneur de défendre son pays. C’est une très grande équipe. J’espère faire le boulot pour me donner des chances petit à petit […] Il faut se donner les moyens en club pour rejoindre sa sélection. J’espère que ça va venir.

À désormais 24 ans, ce premier défi à l’étranger pourrait peut-être lui permettre à terme, de changer de dimension et de retrouver un statut international abandonné en cours de route. Seul l’avenir nous le dira !

Article précédent
[Anciens] Un an après son départ Gaëtan Laborde retrouve Andy Delort à Nice !
Article suivant
Enzo Tchato convoqué avec le Cameroun !
Vous devez vous connecter pour publier un commentaire.

Quel mini bilan tirer à la trêve, après 8 journées ?