Interview

Elye Wahi, l’éclaircie de Montpellier

149

Elye Wahi, auteur d’un début de saison plus que convaincant sur le plan statistique (4 buts lors des 7 premières journées de Ligue 1), est à la hauteur de ses ambitions, qui sont grandes. Le natif de Courcouronnes s’est entretenu avec Midi Libre pour évoquer ses débuts à Montpellier, ses succès mais aussi et surtout ses objectifs.

Elye Wahi est arrivé au bon endroit, au bon moment

L’attaquant de 19 ans, arrivé en septembre 2018 en provenance des U19 de Montfermeil, est venu sur la pointe des pieds. Ce transfert n’avait pas fait grand bruit mais la direction pailladine voulait prendre son temps avant d’exposer ce talent, notamment convoité par l’Olympique Lyonnais.

En outre, suite aux départs successifs d’Andy Delort et de Gaëtan Laborde à l’été 2021, il était urgent de trouver une alternative fiable, sur le long terme. Le profil d’Elye Wahi montrait déjà de nombreux atouts, quelques mois après ses débuts en professionnel en décembre 2020 : polyvalence, vitesse, percussion, agilité, technique…

Des rêves légitimes

En termes d’objectifs, Elye Wahi ne se prive de rien ! Records personnels, régularité, Équipe de France… Déjà auteur de 17 buts en Ligue 1 et présent dans le top 100 des meilleurs joueurs de moins de 21 ans évoluant en Europe, l’attaquant souhaite rester sur cette bonne dynamique en travaillant sérieusement :

J’ai pris conscience de certaines choses en termes d’hygiène de vie, sommeil et alimentation. Avant, je prenais ça un peu par-dessus la jambe, mais tout a changé pour réussir la saison de la confirmation

De surcroît, avec deux séances individuelles par semaine, Elye Wahi semble avoir pris conscience de son potentiel. Il sait que cette saison peut être un tremplin majeur pour sa carrière :

Je ne voulais pas rester sur un goût d’inachevé et j’espère m’éclater cette saison

Par ailleurs, interrogé sur un possible départ l’été prochain, le buteur héraultais a, en quelque sorte, botté en touche. Il veut vivre l’aventure montpelliéraine jour après jour, match après match.

Enfin, comme le souligne Laurent Nicollin, pour l’instant, la constance est la priorité :

Il doit être plus régulier, marquer des buts et grandir dans l’approche des matchs. S’il veut, comme il le désire, jouer dans un grand club, dans un ou deux ans…

Avec la volonté d’inscrire « entre douze et quinze buts », Elye Wahi a toutes les cartes en main pour réussir pleinement sa saison, peut-être celle des au revoir…

 

Article précédent
Montpellier, bête noire du RCSA
Article suivant
MHSC-RCSA : le 11 pailladin !
Vous devez vous connecter pour publier un commentaire.

Quel mini bilan tirer à la trêve, après 8 journées ?