Résultat

[FCL 0-2 MHSC] Montpellier douche les merlus et renoue avec le succès

99

Montpellier, bête noire de Lorient, se déplaçait chez ces derniers. Si le MHSC est sorti de sa terrible série de 5 défaites d’affilée, les merlus eux restent sur une série de 5 matchs sans aucune victoire. Ce match sera-t-il une passation de pouvoir entre le 6ème en réussite et le 15ème en méforme depuis plusieurs mois ?

Une seule surprise dans l’effectif

Le 11 type du MHSC, à l’exception de Cozza, absent pour ce match et de Leroy qui fait son apparition au milieu de terrain. Laissant Joris Chotard sur le banc. Un groupe dynamisé par une préparation costaud à Marbella, ou les commentateurs ont pu citer : jusqu’à 3 entrainements par jour ! Une chose est sûre, le MHSC est venu en Bretagne pour corriger son début de saison, pour le moins très compliqué. Objectif victoire face à une équipe dans le dur, et très peu inspirée face aux héraultais : 11 matchs sans victoire, avec 5 nuls et 6 défaites

La magie Teji

Dès le coup d’envoi, beaucoup d’engagement physique, sur les courses, mais aussi sur les seconds ballons. Montpellier met la pression à Lorient. Qui en plus de ne pas imposer son jeu dès le coup d’envoi, concède des fautes.
La première, de Laurent Abergel sur Teji Savanier… donne un coup franc intéressant à 22m, côté gauche. Teji Savanier, sans doute désireux de montrer qu’il n’a rien perdu malgré ses quelques ratés, pose le ballon et fusille Manone. Sa frappe est magnifiquement placée côté gardien, poteau rentrant (2′ 0-1).

Dans la foulée, il est à deux doigt d’inscrire un doublé pour son 120ème match de ligue 1. Mais son une-deux avec Mavididi donne lieu à une frappe déviée par Manone.

Un travail qui paye

Sonnés après le but, les joueurs lorientais comme les supporters semblent muets. Quelques départs d’actions, mais Montpellier étouffe très rapidement toute tentative. Et repart très vite en contre. Léo Leroy récupère un ballon qu’il transmet à Elye Wahi. Remontée de balle du jeune prodige, qui arme une frappe. Action relativement cocasse : ballon dévié qui part en chandelle. Les défenseurs se regardent pendant que Wahi se place à la retombée et conclut d’une tête dans le petit filet (20′ 0-2). Elye Wahi confirme qu’il est le meilleur buteur du club et signe son 20ème but avant ses 20 ans.

Autre bon point depuis le début du match : Léo Leroy. Dernier passeur sur le but de Wahi, le néo-titulaire ratisse bien au milieu. Et impose sa force physique. A la demie-heure de jeu, il trouve même une fenêtre de tir, et déclenche une frappe. Bien repoussé par Manone. Satisfaction pour Romain Pitau, certainement, de voir son milieu décisif pour cette titularisation.

Jullien-Estève ça ne bouge pas

Si les lorientais ont eu du mal, dont Moffi et ses 10 buts, c’est aussi grâce à la grande cohésion défensive du MHSC. Peu d’espace, de bons jaillissements. La défense dégage une certaine sérénité, et ça aussi c’est un détail qui joue dans les têtes.

Maouassa semble plus en forme que Sacko, même si les latéraux du MHSC restent encore sans doute un de ses points faibles.

Le MHSC tiendra-t-il ?

Si les voyants sont au vert en ce début de match, on connaît la faiblesse montpelliéraine : la prise de confiance et des lacunes au mental. En face, Lorient a du mal aussi psychologiquement contre le MHSC, mais ce ne serait pas le moment de stopper cette série. Car côté supporters, une hantise reste dans les esprits : le certain MHSC-FCL ou le MHSC menait 4-1 à la 81′ pour concéder le nul 4-4. 

Un match se joue à des petits détails : une passe trop longue en début de seconde période, une frappe centrale à la 51′, une simulation sur un contact avec Leroy (52′ 0-2) bien repérée par l’arbitre. Chaque détail peut faire basculer le match. Comme cette frappe compliquée, repoussée par Omlin (53′), sur Moffi. Qui ne peut conclure et trouve la barre après la jolie parade. Ca chauffe de plus en plus, même si la pluie rafraîchit les joueurs.

Première victoire pour Pitau

Dans le dernier quart d’heure, les nouveaux entrants amènent de l’énergie pour Montpellier. Germain sert Mavididi qui bute sur Manone dans un angle fermé. De l’autre côté c’est Béni Makouana qui fait la même 2 minutes plus tard (78′ 0-2).

Montpellier a su faire le dos rond et se dirige vers une victoire. Cerise sur le gateau avec un clean-sheet. Après 3 mois de disette, cette victoire va faire beaucoup de bien. Et vient récompenser beaucoup de travail, de Romain Pitau, qui décroche sa première victoire, ainsi que pour Fred Mendy et le reste du nouveau staff, dans la période post Dall’Oglio.

A suivre avec la réception de Marseille…

 

 

 

Article précédent
FCL-MHSC : la compo pailladine !
Article suivant
[Video] Le bijou de Téji Savanier sur coup franc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Quel a été le meilleur pailladin de la saison ?