[FCL-MHSC] Que devient-il ? Patrice Loko

2,147

Comme Noël, la Coupe du monde est désormais derrière nous. Place donc au retour des grands championnats européens, après une trêve inédite de plus d’un mois marquée par un Mondial exceptionnel qui nous a fait oublier à quel point la saison en cours était palpitante. Lorient sur une très bonne dynamique, reçoit le MHSC pour le compte de la seizième journée de Ligue 1 Uber Eats. L’occasion pour nous de découvrir ce qu’est devenu Patrice Loko, joueur emblématique de notre chère Ligue des talents !

Formation à la Nantaise

Patrice Loko voit le jour le  à Sully-sur-Loire. Découvert en Cadets nationaux à Amilly dans le Loiret au milieu des années 80, Patrice rejoint le centre de formation du FC Nantes aux côtés de Didier Deschamps et Marcel Desailly. L’encadrement, aussi bien sportivement qu’humainement, est idéal. Patrice fait quelques apparitions avec la réserve nantaise à partir de 1986, en même temps qu’il devient international junior. En 1987, sous la férule de Raynald Denoueix, le jeune attaquant gravit un à un les échelons menant au professionnalisme.

À partir de la saison 1990/1991, Patrice est désormais un titulaire en puissance au sein de l’effectif de Blazevic. Cette progression se confirme lors de la saison 1994-1995 au cours de laquelle il éclate véritablement. Cette année-là, le FC Nantes survole le football français, et remporte le championnat. Patrice Loko termine la saison meilleur buteur du championnat avec 22 buts dont un but d’anthologie en début de saison contre le Paris Saint-Germain.

À l’issue de cette saison d’anthologie, Patrice Loko rejoindra son club de cœur, le PSG. La forme resplendissante de Loko dans le club de la capitale lui permet de retrouver la sélection nationale, désormais dirigée par Aimé Jacquet. Il est ainsi régulièrement titularisé à la pointe de l’équipe de France au cours des éliminatoires de l’Euro 1996. La saison suivante, Patrice Loko finit meilleur buteur parisien de la saison (16 buts en championnat). À l’été 97, les arrivées conjointes de Marco Simone et Florian Maurice lui font perdre sa place comme titulaire à la pointe de l’attaque parisienne.

Abonné au banc de touche et comprenant que cet état de fait a peu de chances d’évoluer positivement, l’attaquant Parisien demande son transfert. Il rejoint le promu Lorientais, alors relégable, au mois de novembre 1998 en qualité de joker.

Un transfert au MHSC

Sous les ordres de Christian Gourcuff, il se relance complètement dans le Morbihan. Il totalise neuf buts marqués avec les Merlus, mais son efficacité retrouvée devant le but ne permet pas au club breton de se maintenir en première division.

Il signe ensuite au Montpellier HSC, rejoignant ses comparses Ouédec et Pedros, mais le trio nantais magique n’est jamais aligné ensemble. Patrice Loko est malgré tout le joueur le plus efficace de la formation héraultaise. Priorité absolue de Jean-Louis Gasset, Patrice Loko inscrira la bagatelle de 15 buts en 41 rencontres dans l’Hérault.

Relégué à l’issue de cette saison, Montpellier cherche à se débarrasser de certains salaires peu en rapport avec un budget de deuxième division. Après un prêt à Lyon, l’international français quittera définitivement le MHSC pour Troyes avant de finir sa carrière à Ajaccio.

Que devient-il ?

À 34 ans, sans contrat, et après six années assez mouvementées, Patrice se pose à Vannes avec sa famille et se donne l’été pour réfléchir à la suite. Sans proposition satisfaisante à la sortie du mercato, il annonce mettre un terme à sa carrière de joueur professionnel en octobre 2004.

Quinze saisons au plus haut niveau, 352 matchs de première division pour 92 buts inscrits, un titre de champion de France et de meilleur buteur, 26 sélections en équipe nationale et une phase finale de championnat d’Europe, des dizaines de matchs européens, la Coupe des Coupes en 1996, plusieurs coupes nationales… Patrice laisse l’image d’un footballeur doué, collectif et courageux, doté d’un état d’esprit irréprochable.

Depuis, Patrice s’est reconverti dans les relations publiques. Avec son frère William, il a créé en 2007 la société d’évènementiel sportif « Loko Sport Évènements ». Il se consacre aussi beaucoup aux siens, après toutes ses années d’itinérance aux six coins du pays.

Mais le ballon rond n’est jamais très loin. Patrice passe plusieurs degrés d’entraineurs qui lui permettent aujourd’hui de coacher un club à l’échelon National. Toujours très marqué par ce qu’il a appris auprès des excellents techniciens français qui ont jalonné son parcours de joueur (Gaspéroni, Laurent, Denoueix, Gasset, Gourcuff, Perrin et surtout Suaudeau), l’envie de transmettre ce savoir et son expérience lui trotte dans un coin de la tête.

Il n’est pas dit qu’on ne reverra pas un jour cette silhouette inimitable au bord d’un grand rectangle vert. Et pourquoi pas sur le banc du MHSC !

 

Article précédent
[FCL-MHSC] Les stats avant le match
Article suivant
Arnaud Souquet va quitter Montpellier !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Quel a été le meilleur pailladin de la saison ?