Débat

Quel bilan tirer de ce mercato ?

132

Pour la première fois depuis bien longtemps, le mercato hivernal fut agité du côté de Grammont. Lecomte, Kouyaté et Sylla sont arrivés, d’autres sont partis et certains ne sont jamais venus… Quel bilan peut-on tirer de ce mercato, tandis que le club joue sa survie en Ligue 1 ? 

Des arrivées pleines de promesses

Le MHSC s’est tout d’abord activé pour renforcer son équipe et notamment palier certains départs importants. À commencer par Jonas Omlin, parti au Borussia Mönchengladbach contre environ 10 millions d’euros. En réaction, les dirigeants pailladins ont fait appel à un ancien de la maison : Benjamin Lecomte. En manque de temps de jeu depuis quelques temps, le portier français n’a pas hésité une seule seconde à revenir. Si certains pouvaient être dubitatifs quant à son rendement, Lecomte a montré qu’il n’avait rien perdu de son niveau et a réalisé deux performances XXL face à Auxerre puis Paris.

La défense montpelliéraine étant mise à mal depuis un an désormais, Laurent Nicollin a sorti le chéquier (environ 6 millions d’euros) pour s’octroyer les services de Kiki Kouyaté, en provenance du FC Metz. En effet, Christopher Jullien, recruté cet été au Celtic Glasgow, ne répond pas tout à fait aux attentes sportives. L’international malien (21 sélections) a donc connu ses débuts sous le maillot pailladin face au PSG et a rendu une copie plutôt satisfaisante. Reste maintenant à découvrir comment il évoluera tout au long de la saison.

Enfin, le dernier arrivé est Issiaga Sylla, arrivé librement de Toulouse et pour une durée de deux ans et demi. Celui-ci viendra proposer une concurrence à Faitout Maouassa qui, lui aussi, n’a pas le rendement espéré sur son couloir gauche. Ayant posé ses valises dans l’Hérault en début de semaine, l’international guinéen (69 sélections) n’a pas encore eu l’occasion de se montrer sous le maillot pailladin. Toutefois, les supporters toulousains en disent du grand bien et étaient déçus de le voir partir. Nous aurons très certainement l’occasion de le découvrir dès dimanche, face à Strasbourg.

Finalement, ces arrivées semblent renforcer le MHSC à des postes cruciaux. Pour que ce mercato soit parfait, il manque peut-être un avant-centre capable de suppléer et jouer avec Elye Wahi, bien trop seul depuis le début de la saison sur le front de l’attaque montpelliéraine.

Des départs précipités

Côté départ, le MHSC s’est également dégraissé mais pas forcément là où on l’aurait imaginé. Comme évoqué plus haut, Omlin est parti en Allemagne contre 10 millions d’euros. Nicolas Cozza a lui aussi choisi de partir outre-Rhin en rejoignant Wolfsburg contre 500 000 euros. Un départ très certainement expliqué par son manque de temps de jeu cette saison mais qui laisse tout de même un vide sportivement, tant ses prestations dans l’axe de la défense étaient bonnes.

À droite de cette défense, c’est Arnaud Souquet qui est parti vivre le « rêve américain ». Après 3 ans et demi à Montpellier, Souquet s’est envolé pour Chicago. Un choix compréhensible pour lui qui était passé troisième dans la hiérarchie des latéraux droits, derrière Falaye Sacko et Enzo Tchato.

Enfin, à la surprise de tout le monde, le MHSC a décidé de prêter Sacha Delaye au Puy Foot. Il est vrai qu’il manquait de temps de jeu car le milieu montpelliérain est très bien fourni mais ce choix semble discutable car ses entrées ont souvent été très bonnes et avec de l’envie. À l’image de son but égalisateur face au Stade de Reims il y a quelques semaines. Nous espérons qu’il reviendra de ce prêt mieux armé pour prétendre à une place de titulaire en Ligue 1.

Des coup ratés

Au-delà des nombreuses rumeurs qui ont fait vivre notre mercato, des arrivés n’ont pas pu voir le jour pour diverses raisons. Notamment le dossier du latéral marocain Yahia Attiyat-Allah, qui était prêt à rejoindre l’effectif du MHSC mais a été bloqué au dernier moment par son président du Wydad Casablanca, beaucoup trop gourmand et bien trop peu professionnel sur ce coup.

De plus, nous avons appris dans les colonnes de L’Équipe que Romain Pitau aurait refusé de recruter l’arrière gauche du Borussia Dortmund, Nico Schulz. Le latéral gauche allemand de 29 ans n’a pas disputé le moindre match cette saison et voulait se relancer durant l’hiver. Mais le coach pailladin a refusé pour des raisons sportives et Issiaga Sylla a donc été recruté.

Maintien : Encore combien de point(s) manque-t-il au MHSC ?
Article précédent
Khalil Fayad prolonge son contrat !
Article suivant
Téji Savanier incertain pour Strasbourg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Maintien : Encore combien de point(s) manque-t-il au MHSC ?