Elye Wahi et le MHSC s’offrent Clermont et une 5ème victoire en 6 matchs

172

Un match très dur, malgré une domination nette. Montpellier s’est compliqué la tâche. Et a du avoir recours à son inévitable numéro 21 pour arracher la victoire. Un match important qui fait continuer la série d’invincibilité de notre magicien pailladin : Michel Der Zakarian.

23 tirs, 9 cadrés 2 poteaux. Un match ou Montpellier a dominé totalement, mais n’a pas su marquer rapidement et s’est donc fait surprendre par un Clermont qui joue en contre. Fort d’un capitaine qui ne lâche pas, et de joueurs impliqués, Montpellier reviendra dans le match, avant le deuxième but du même  et inévitable Elye Wahi, ses 11ème et 12ème cette saison.

Un gros début de match, Savanier régale

Une grosse frappe des 30 mètres dès le début repoussée avec difficulté , dribbles de folie Savanier enflamme le stade.

C’eût été un but d’exception si le MHSC avait inscrit le but à la 8′ :

Double mega-parade de M.Diaw devant Wahi qui élimine d’une feinte merveilleuse et frappe trop centrale ballon qui revient sur Maoussa qui décale Mavididi , qui d’un subtil enroulé met à nouveau à contribution le gardien de Clermont.

11′ Clermont répond, très mauvaise défense de Falaye Sacko, puis de l’autre côté Yacouba Sylla, qui laisse le clermontois s’infiltré et distiller un bon centre en retrait pour une frappe merveilleusement sortie par Lecomte.

Sur l’action après, et une nouvelle merveilleux combinaison, Teji lance Ferri qui centre en retrait pour Mavididi, qui frappe en une touche…ballon qui termine sur le poteau !

Montpellier manque de lucidité et devrait déjà mener 2-0. 

Sanction logique

Montpellier, à force de rater se met en danger. L’exemple sur ces deux grosses occasion, la première sortie par le compte la deuxième hors cadre.

Falaye Sacko est complètement à côté de son match et se fait déborder sur chaque attaque côté gauche . Débordé, il est presque à l’origine du premier tournant du match. Après cette fait passer comme un plot, le centre du clermontois touche. La main d’un joueur est l’habite de Zil. Penalty, on s’attend avoir un but et pas pour Montpellier mais l’arbitre annule finalement le penalty après consultation de la VAR.

On connaît tous le proverbe à force d’autant rater, en retour, on s’expose .

Montpellier, s’est déjà procuré une dizaine d’occasion et sur la première franche de Clermont, une double frappe d’abord repoussée sur le poteau par Lecomte deux fois avant que Khaoui marque le tap-in pour l’ouverture du score de Clermont. (1-0, 32′)

Défensivement Falaye Sacko est catastrophique et de l’autre côté ce n’est pas mieux pour Sylla en ce début de match, souvent dépassés par les contres clermontois . L’absence de Maouassa se fait ressentir. Un déséquilibre se crée et le jeu penche du côté gauche, côté de Sacko.

Une deuxième mi-temps qui prend du temps à se lancer

10 minutes pour déclencher une frappe. Nordin découpé et ça ne donne que jaune, un jaune très foncé. Nordin aura été un des éléments peu en réussite du jour loupant, 5mn plus tard un face à face seul. Bénédiction, puisque sur le corner tiré par Teji, Sylla se rattrapait de sa moins bonne première période pour inscrire un but de la tête et relancer le stade. Ballon dévié et mis au fond par Wahi selon les medias, même si le speaker annonçait Sylla buteur (1-1′ 61′).

Un but qui relance le match

Des frappes enfin, Wahi (64′) Mavididi (67′), trop molles pour tromper le goal.

En face sur contre, le MHSC est débordé en défense aujourd’hui, et est au bord de l’implosion. Khaoui tente une passe en retrait sauvée par un Contre inespéré . Par deux fois Lecomte puis Kouyaté (68′) évitent le naufrage.

Devant, Mavididi est bien trop imprécis pour exploiter les très bons ballons de Savanier . Remplacé par Khazri pour les 20 dernières minutes. Mais Montpellier se réveille et se révolte. Plutôt mauvais dans ce début de match, Sacko fait une bonne incursion et décale Wahi. Frappe décroisée à ras de terre et but . La Mosson explose, enfin qu’à moitié , contrariée à l’idée d’un hors jeu potentiel. Soulagement, but finalement validé . Le MHSC, mène (2-1, 72′).

Cela paraît miraculeux et inespéré tant Montpellier a eu l’occasion de mener et s’est retrouvé tout seul pris à son propre jeu, dépasser sur chaque contre-attaque de Clermont, qui joue essentiellement les contres.

Faites une statue pour Benjamin Lecomte

Encore auteur d’une superbe détente, l’ancien Madrilène aura régalé. Cette fois ci sur un coup franc très bien placé (87′). Peu en réussite il avait été l’auteur de deux parades miraculeuse sur l’ouverture du score avant la troisième fructueuse. Très solide dans sa cage, à l’inverse d’une défense éparpillée. Hormis Kouyaté un des grands hommes du jour dans l’arrière garde, Montpellieraine , où les latéraux en souvent été pris de vitesse sur les côtés.

Le match est irrespirable jusqu’à la fin. Montpellier est en danger et nous rassure pas derrière. Ferri reçoit deux cartons jaunes bêtes mais logiques, en deux minutes. Synonyme de quelques minutes de feu a 11 contre 10.

Logique, si on regarde les deux fautes, mais étonnant si on voit le nombre de fautes clermontoises qui n’ont pas été sanctionnées d’un carton jaune. Ou même du carton jaune, en dernier défenseur.

Sur une des dernières offensives notre gardien en or réalise une triple parade sur des assauts répétés (2-1 90+4′).

 

C’est fini!!! Aussi irrespirable, que fut la fin de match Montpellier s’impose. 16 points pris sur 18 possible. Der Zak continue de prouver à tous ses détracteurs qu’au delà d’un effectif plus complet, c’est lui qui manquait à la Paillade.

Montpellier sur classe Toulouse défait hier face à Lille et l’adversaire du jour et passe 11e.

Prochain déplacement au vélodrome le 31 mars. A suivre…

Article précédent
MHSC-CF63 : le onze pailladin !
Article suivant
Rien de grave pour Elye Wahi selon Michel Der Zakarian

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Quel a été le meilleur pailladin de la saison ?