[FCN 0-3 MHSC] Montpellier renoue avec le succès et enfonce les Canaris

202

Dans un match lent au démarrage, le MHSC aura fini par rouler sur le FC Nantes (0-3). Match dans lequel Jordan Ferri et Falaye Sacko ouvriront leur compteur avec le MHSC. Une splendide victoire qui donne beaucoup d’espoirs pour la saison prochaine.

Image

Le MHSC en maîtrise

Dans un début de match très tranquille, les montpelliérains touchent beaucoup la balle, mais avec beaucoup de latéralité. La statistique est marquante : à la demie-heure, sur plus de 200 passes, 7 seulement l’ont été dans le dernier tiers du terrain. Les 30 derniers mètres en soi.
La première frappe aura été l’oeuvre d’Arnaud Nordin, particulièrement en jambe aujourd’hui sur son côté. Le retour de Teji Savanier fait du bien, et vient pallier l’absence du goleador, Elye Wahi. Si les débuts sont plus timides qu’à l’habitude du maestro, il signera son retour d’une passe décisive : une très bonne combinaison dans l’axe avec son compère Jordan Ferri, donne lieu à un face à face. Ferri conclut d’un subtil plat du pied croisé, et trompe Alban Lafont. Montpellier mène 1-0 à la 38ème minute.

Ligue 1 (J36) : Nantes coule face au MHSC et se rapproche de la relégation — foot11.com

C’est le premier but de Jordan Ferri, en ligue 1 avec le MHSC. Le tout pour son 300ème match. Comme un symbole pour le milieu qui n’abandonne jamais.

Une très belle action venant secouer Nantes. Qui s’était créé jusque là plus d’occasions que le MHSC. Heureusement dans les buts, Benjamin Lecomte brille comme souvent, pour repousser les tentatives nantaises (20′ ; 36′ ; 62′ ; 70′). Bien aidé par Kiki Kouyaté en patron de la défense, toujours aussi vigilant. Et par Maxime Estève, proche de marquer juste après le but montpelliérain. Même si c’est la mauvaise nouvelle du jour, Kiki Kouyaté sortira sur blessure (85′), vraisemblablement lié à une surcharge musculaire.

Nordin brille toujours

Débordant d’inspiration, il est celui qui aura le plus tenté de dribbles dans ce début de match de la peur, Nantes étant relégable après l’ouverture du score du MHSC. Juste avant la mi-temps, il croyait s’offrir son 8ème but de la saison, avant que celui-ci soit refusé pour un retour de hors-jeu. Nordin déborde d’énergie et multiplie les appels.

Dès le retour des vestiaires, Joris Chotard lui adresse une superbe transversale. En face à face avec deux défenseurs, il crochète du gauche pour enrouler d’une superbe frappe enchaînée, dans le petit filet. Un but superbe, qu’il célèbre de son fameux coup de pied à la lune. Le MHSC mène 0-2 (47′).

Image

Par la suite, Nantes se découvre de plus en plus et espère désormais un miracle. Ce qui donne lieu à des espaces. Plusieurs fois, le MHSC aura l’occasion de marquer le troisième but en contre. Mais balbutie et manque les dernières passes. Nordin, sera trouvé dans l’axe et pas loin d’un nouveau doublé, après celui de Monaco. Ballon bien sorti par Lecomte.

Sacko ouvre aussi son compteur

Alors le MHSC ne relâche pas ses efforts et continue de jouer. Malgré la fatigue musculaire, présente dans les jambes de tout un groupe, qui a redressé la barre, rappelons-le une nouvelle fois. Falaye Sacko en est l’image, joueur très en difficulté sous Pitau ou encore avant ODO. Il offrira le but du 0-3 au MHSC, dans une fin de match bien plus animée que le début. Son premier but avec Montpellier. Une frappe croisée, juste après avoir mis au sol Lafont d’une feinte. Sur une nouvelle offrande du (déjà) grand Joris Chotard.

Et une jolie célébration comme à son habitude, pour le volontaire Falaye Sacko, bien loin de son fantôme de début de saison. Nordin s’essayera jusqu’au bout du bout du match, soulignant la volonté de tout un groupe. Qui annule ainsi sa défaite du match aller, sur le même score. Match dans lequel avait fini à 9 après les expulsions de Khazri et Wahi. Aujourd’hui, c’est un tout autre scénario. Montpellier empoche les 3 points et revient pour son dernier match à la Mosson, le sourire aux lèvres.

Une victoire pour Sylla

Une image qui a fait parler, de Sylla en plein match. Comme le mettait en avant les commentaires d’Amazon Prime, au délà du formidable joueur qu’est Issiaga Sylla, c’est une victoire avant tout pour l’humain. Endeuillé au moment de jouer le match, il aura fourni une grande prestation, et n’aura pas abandonné le MHSC. Une victoire qui fait plaisir lorsqu’on observe la grande foi du joueur, quelque soit le contexte. Nouvelle grande prestation du joueur. Qui a évidemment pu compter sur le soutien de toute l’équipe. Et qui peut compter sur le soutient d’Esprit Paillade.

A suivre…

 

Article précédent
FCN-MHSC : le onze pailladin !
Article suivant
Benjamin Lecomte : « On a fait un match complet sur tous les plans »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Quel a été le meilleur pailladin de la saison ?