[SDR 1-3 MHSC] Bouquet final pour le MHSC, merci monsieur Wahi

249

Aujourd’hui se jouait la dernière journée de cette haletante saison 2022-2023. Déplacement à Reims, avec un désir de bien finir, après le dernier couac pour la der à domicile. Sur la même dynamique au début, le MHSC a su retourner Reims la tête à l’envers en seconde période. Grâce à un homme, pour sa dernière : Elye Wahi.

Montpellier inverse les rôles

Équipe fortement habituée des débuts de match, souvent en trombe et parfois des fins en flop, le MHSC a décidé de faire le caméléon et imiter cet environnement. Dans le début de match Montpellier est asphyxié : France, a près de 70 % de possession, deux fois plus de passes. Après une demie heure de jeu le stade de Reims aurait même pu mener déjà 2-0 si Munetsi ne trouvait pas le poteau sur sa reprise. L’inévitable match dans le match a bien eu lieu, Falorin Balogun ouvrant le score pour son 22ème but cette saison (28′ 1-0). Montpellier est en retard et cours un peu derrière le ballon. Younis Abdelhamid joue l’expérience et provoque les fautes. Et même lorsque Leroy peu avant la demie-heure, ou encore Wahi, leurs tentatives manquent le cadre. Un centre tir, et deux tirs au centre , de Nordin notamment. Même Teji Savanier perd des ballons, sans pour autant abdiquer.

Deuxième mi-temps : trois zéro

En face Reims va être victime du match pas tué, à l’image de ce poteau, ou en début de match de ballons en très bonne position, vendangés. Après une action bien joué en attendant le soutient, Savanier trouvait d’un magnifique centre enroulé, la tête de l’autre cador offensif du soir : Elye Wahi, glissait sa tête, juste assez pour ramener le MHSC dans le match (1-1 52′). Inversant alors la balance psychologique ; Reims perdait immédiatement l’engagement. Comme un symbole d’une équipe qui croit maîtriser les débats, dans une fin de saison plus difficile , après son incroyable série d’invincibilité, rappelons-le.
Montpellier revenait beaucoup plus lucide qu’en première mi-temps. Le MHSC combine et tente côté droit, dans les couloirs. Avec un dégagement complètement loupé, Nordin dérobait le ballon pour son traditionnel crochet-frappe, sous la barre (1-2 59′).

5 minutes et surtout une mi-temps a avoir été dominé, le MHSC menait. Une réaction sérieuse après les 3 dernières mi-temps livrées par les pailladins. Et le neuvième but de Nordin, encore sérieux ce week-end.

Wahi marque un peu plus l’histoire du MHSC

Avec des occasions répétées, par le biais de Maouassa également, lui aussi proche d’enfoncer le clou. La soirée allait prendre une  tournure encore plus majestueuse : 19ème but pour le prodige de la paillade, comme sûrement, un dernier feu d’artifice dans le ciel. A l’issue d’un formidable rush, depuis le milieu de terrain, et d’une frappe qui prenait à contre-pied le gardien, le patron de l’attaque du MHSC cette saison s’offrait son doublé (76′ 1-3). Rappelant qu’il aurait pu (dû) être élu meilleur jeune en L1 cette saison?

Montpellier toujours 12ème

Le MHSC atteint le nombre symbolique des 50 points, revenant à un point de son adversaire du soir. Et surtout terminant devant l’immense Bayern de Toulouse (48 points). Avec autant de buts marqué que Lille ou Lyon, Montpellier regrettera son début de saison. Mais se rappellera de sa situation de relégable fut un temps, dans le chaos. Si Elye Wahi devrait avoir joué et réussi son dernier match avec le MHSC, Nordin constitue un motif d’espoir pour la relève l’an prochain. En attendant… LA recrue ?

Clap de fin pour notre délicieuse Ligue 1, dans laquelle Montpellier évoluera toujours l’an prochain.

 

Article précédent
SDR-MHSC Le dernier onze pailladin de la saison !
Article suivant
Elye Wahi : « à jamais pailladin »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Quel a été le meilleur pailladin de la saison ?