Anciens

René Girard, nouveau retraité, revient sur l’année du titre

451

S’il fallait choisir un entraîneur qui aura marqué l’histoire du MHSC, c’est sans aucun doute René Girard. À l’occasion de l’officialisation de sa retraite fin novembre après 30 ans de carrière, il s’est entretenu avec Eurosport où il revient entre autres sur plusieurs faits marquants lors de l’année du titre. Morceaux choisis.

Le style Girard, un coaching pas si défensif

Alors qu’il a été a été taxé à maintes reprises de défensif, René Girard dernier rejette cette idée en prenant comme exemple l’attaque du MHSC lors de l’année du titre.

On m’a taxé d’entraîneur défensif mais on a été champion de France en 2012 avec Montpellier et regardez notre attaque (ndlr : 68 buts cette saison-là) »

 

Un Joueur ? Utaka

A la question, quel joueur au cours de toute votre carrière garderiez-vous? Il donne le nom  d’un ex-pailladin (sur le terrain du moins, celui-ci officiant actuellement au centre de formation pailladin) qui lui aussi a été décisif dans l’obtention du titre:

J’en ai vu passer notamment en étant quatre ans sélectionneur des Espoirs. Mais, si je dois en garder un, je dirais John Utaka à Montpellier. Il était exceptionnel comme joueur et comme homme.

Meilleur et pire souvenirs de matchs, deux matchs avec la Paillade l’année du titre

Son meilleur souvenir est le même que celui d’une majorité de supporters pailladins: le match contre Lille la saison du titre.

On marque le seul but du match à la 94e minute grâce à Aït-Fana et Giroud alors que la pression est folle. C’est un moment dingue qui nous permet de jouer le titre à Auxerre la semaine d’après et de priver Lille d’un doublé.

 

Comme pire match, il cite celui contre Evian lors de la même saison avant la trêve des confiseurs.

On va jouer à Evian juste avant la trêve l’année du titre. On perd 4-2 après avoir mené deux fois au score. Dans le même temps, Paris devient champion d’automne après une victoire à Saint-Etienne. J’étais hors de moi.

Ces souvenirs ne couvrent évidemment qu’une partie des différentes épreuves riches en émotions par lesquelles Montpellier et ses supporters sont passées, mais ils montrent à quels points le passage de René Girard à Montpellier aura marqué les esprits, y compris le sien.

Bonne retraite coach et merci encore pour ce titre !

Article précédent
Le MHSC va recruter un nouvel attaquant
Article suivant
[ASM-MHSC] La composition probable pailladine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Voyez-vous le MHSC se maintenir en Ligue 1 ?