[HAC 0-2 MHSC] : La Paillade réalise le grand coup et s’offre un match à 6 points

506

Le Havre, une place devant Montpellier, reçoit le MHSC. Lorient vient de perdre à la dernière minute face à Brest. Montpellier est à une longueurs seulement au coup d’envoi, de la zone rouge. Début de ce mini-championnat, où il faudra sortir gagnant.

1MT : Pas d’inspiration et pas loin de craquer 

le 1er quart l’heme à domicile à l’extérieur est souvent en faveur de l’équipe qui reçoit on le sait et on le voit : globalement, Montpellier court après le ballon, et Le Havre s’installe rapidement dans la moitié de terrain du MHSC : (9′) Grosse occasion du Havre et un second ballon mal négocié. (10′) la Cisaille Kiki couvre une perte de balle plein axe Omeragic.

Montpellier a énormément de mal à poser son jeu, comme souvent, face à une équipe qui se découvre peu .


Tamari est un des seuls qui touche des ballons , avec des appels en profondeur, mais une réalisation et une inspiration catastrophique, loin, très loin de son niveau affiché avec l’équipe nationale . Face à des défenses, peut-être plus assidues, à noter aussi.

Des tentatives bien trop rares

Teji timidement frappe hors cadre (18′). Contrairement au Havre (22, 27′) qui sollicite Lecomte, dont une jolie parade en corner. Ayew est en suite à deux doigts de trouver un de ses partenaires. (30′) La Paillade à 2 doigts d’imploser, apres une mauvaise passe de Sagnan. Repris de justesse sur le contre (33′) Sur le contre, domaine de prédilection de nos joueurs du MHSC, Nordin manque sa conduite de balle (34′) pour déborder. C’est ce même Nordin qui se procurera la plus grosse et seule occasion quasiment : un centre-tir dans le temps additionnel, repoussé par le goal, après un bon débordement sur le côté droit.

Adams à deux ou trois reprises, s’est retrouvé en bonne position, mais n’a pas osé frapper, et manqué sa passe depuis les 20m, sur la première. Trop court sur la seconde, dévié sur la troisième.

Un nul qui n’arrange personne

Surtout que si on regarde la physionomie globale , c’est plus le Havre qui a mis en danger Montpellier que l’inverse. Aucune grosse occasion pour Montpellier, une demie parade du gardien Havrais, et un jeu proche de l’aléatoire, moins posé que celui du Havre.

En face, Ayew ou Sabbi sont plutôt remuants, et il s’en est fallu d’un rien pour que Le Havre n’inscrive pas un but après un centre au second poteau (plusieurs fois).

2MT : Se réveiller et vite !

On connaît les entames montpelliéraines, ça ne va pas recommencer ? 47ème minute et coup franc, le ballon rebondit…. POTEAU! Oh la la la…. 2 minutes et on souffle déjà ! Le dernier sursis sans doute, avant le coup fatal.

Nordin provoque, rentre et frappe… hors cadre par deux fois (50′ 60′). Maigre sursaut. D’autant que Le Havre réagit, comme devrait réagir le MHSC. Qui semble toujours endormi ! 

Énorme situation des havrais qui n’ont pas de finisseur non plus, et butent à 3 reprises sur une défense qui bloque chaque ballon. (62′ 0-0). Sur le contre Adams prend le dessus mais sa tête est inoffensive.

Jordan Ferri libère le MHSC 

Le football devient de plus en plus… moche n’ayons pas peur de le dire!! Les joueurs sont statiques, le jeu est très pauvre. Montpellier semble n’avoir aucune inspiration, à l’inverse du Havre qui pousse de plus en plus.

Et tout le paradoxe du football : Tamari décale Mincarelli qui centre pour Ferri. Plat du pied clinique de Jordan Ferri et la Paillade exulte !!!!! Incroyable retournement de situation, et c’est bien la Paillade qui mène (0-1 72′).

Pas le temps de douter, que le break est fait!

Surtout que Le Havre tente le tout pour le tout : 6 attaquants sur la pelouse, avec l’entrée de Grandsir, la dernière en date (78′). Du monde devant, du risque mais aussi plus d’espaces sur les contres si on défend bien…

Une roulette de Karamoh très jolie, un corner gratté…. Montpellier gagne du temps. Corner très bien tiré, dévié par Nordin, Jullien EXPLOSE la cage à bout portant, et la Paillade s’envole (80′ 0-2). OH QUE C’EST BON! OH QU’IL EST BON CE BUT.

Clairement pas le match de l’année pendant plus d’une heure, ce match devient fou en l’espace de 10 minutes, et les supporters du MHSC passent de la peur bleue, au feu vert ! Que d’émotions, et quel changement. Tout ce que pouvait espérer, au fond du désespoir, et dans les temps faibles ou Le Havre pressait dangereusement.
À l’inverse du match jusque la , Les minutes passent… et Le Havre a pris un sacré coup derrière la tête. Il reste tout de même 6 minutes de temps additionnel, où on craint forcément le pire après avoir fait le plus dur. Même si Coulibaly et Karamoh sont plus proches de mettre le 3-0, que voir les havrais marquer. Ca se joue à quelques centimètres. Coulibaly propose de bonnes choses et trouve Mincarelli, stoppé sans soucis.

Le plus dur est fait ! Match terminé, après Nice, Montpellier enchaîne un second succès à l’extérieur. Pas forcément avec la manière, mais la Paillade a su relever la tête pour ne pas se faire piéger.

La suite de ce feuilleton, Dimanche. Face à Lorient pour un nouveau BIG match ! À suivre…

 

 

 

 

 

 

 

Article précédent
[HAC-MHSC] La composition pailladine !
Article suivant
Michel Der Zakarian : « On est satisfait de tout le monde »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Maintien : Encore combien de point(s) manque-t-il au MHSC ?