Ce site est géré par un groupe de supporters et n'est pas un site officiel du club. Site officiel : www.mhscfoot.com

[Histoire d’une rencontre historique] Une soirée de légende

[Histoire d’une rencontre historique] Une soirée de légende

Montpellier reste sur trois matchs sans le moindre succès, et les hommes de ODO doivent remédier à cela avec les réception du Racing Club de Strasbourg Alsace. Cette confrontation qui sourit au MHSC, aucune défaite depuis la saison 2003-2004, saison où Montpellier avait terminé 20ème de Ligue 1. Et nous allons nous pencher sur un des matchs de cette série d’invincibilité face aux alsaciens, une soirée magique et inoubliable pour les pailladins.

Une finale au programme de la 38ème journée

Nous sommes le 29 mai 2009, c’est la 38ème journée d’une saison aboutie, mais le plus dur reste à faire, conclure. Avant cette dernière journée, Montpellier occupe la 3ème place du championnat de Ligue 2, à égalité de points avec le 4ème Boulogne sur Mer et surtout deux points derrière son adversaire du soir, le RCSA. Seul le leader lensois, déjà champion a sa place assurée pour l’élite. Cette 38ème et dernière journée donne lieu à l’ultime bataille pour la Ligue 1, trois clubs pour deux places. Mais surtout un duel entre le deuxième et le troisième qui s’annonce chaud, et qui aura une issue cruelle pour l’une des deux équipes, pour sur. Encore faut-il que l’USBCO arrive à se défaire du piège amiénois dans le même temps. Et ça ne sera pas facile, Amiens joue son maintien en Ligue 2 ce soir là aussi. Recentrons-nous sur Montpellier : une victoire et c’est l’accession, pas besoin de se soucier du résultat de untel ou untel. Et les héraultais pourront compter sur le soutien de tout un stade, 27 500 spectateurs seront là, prêts à mettre le feu au stade de la Mosson. Cinq ans après avoir quitté l’élite, le MHSC n’a jamais été aussi proche d’y revenir, les hommes de Rolland Courbis doivent finir le travail.

Les compositions

Montpellier HSC :

J. Carrasso (G. Jourdren 25′), G. Bocaly, M. Yanga Mbiwa, N. Dzodic (C), J.-P. Sabo, J. Marveaux, P. Delaye (T. Deruda 77′), T. Costa, K. Aït Fana, L. Compan (S. Camara 73′), V. H. Montaño

RC Strasbourg Alsace :

S. Cassard, P. Ducrocq, S. Pelé, G. Paisley, J.-A. Fanchone (Q. Othon 80′), G. Lacour (C), R. Cohade, J. Fanchone, Marcos (M. Bah 77′), Y. Bezzaz (D. Ledy 65′), K. Traoré

Un début de match complétement fou

27 500 spectateurs, une ambiance électrique à la Mosson et des joueurs prêts à en découdre. Qu’est qui pourrait nous arriver en ce soir de mai 2009 ? Et le match débute par le meilleur des scénarios. Un coup franc sur la droite de la surface de réparation strasbourgeoise, le pied gauche magique de Tino Costa pour le botter. Et c’est très bien tiré, le milieu argentin trouve la tête de Joris Marveaux dans la surface et dès la 11ème minute les pailladins lancent les hostilités, 1 à 0.

Le match est parfaitement bien lancé par les hommes de Rolland Courbis, le héros pailladin venu sauver le club et le propulsant en haut du classement, en l’espace de seulement 2 ans. Le MHSC continue d’aller vers l’avant et trouve un nouveau coup de pied arrêté dans la même zone, juste un peu plus proche de la surface cette fois-ci. Toujours la patte gauche de notre argentin pour se charger de le tirer. C’est tiré directement et la frappe puissante vient se loger dans le filet opposé, ça fait maintenant 2 à 0.

Le sacrifice de Carrasso

On ne joue pas encore la 20ème minute de jeu et Montpellier mène 2 à 0 face aux strasbourgeois dans cette finale pour l’élite. Mais Strasbourg n’a pas dit son dernier mot, les alsaciens se montrent une première fois dangereux sur corner, avant d’obtenir un penalty à la suite d’une frappe détournée par la main d’un pailladin. Duel entre Renaud Cohade et Johann Carrasso. Le milieu s’élance et tire sur la droite, Carrasso repousse. Malheureusement pour le gardien montpelliérain, ce sera son dernier arrêt du match. Il doit sortir sur blessure.

Le stress jusqu’au bout de la nuit

Jourdren est entré en jeu pour remplacer l’un des héros du soir. Et il va devoir tenir la cage dans l’un des matchs les plus importants de l’histoire du club. Strasbourg malgré le pénalty manqué, continue de se porter vers l’avant, ils n’ont plus le choix. Boulogne mène déjà 2 à 0 et cela priverait Strasbourg de Ligue 1. A la toute fin du temps additionnel de la première mi-temps, Strasbourg parvient enfin à réduire la marque. Un défenseur strasbourgeois envoie un long ballon dans la surface très mal renvoyé par Mapou, qui oblige Jourdren à la parade. Mais derrière, c’est Kandia Traoré qui reprend du gauche et propulse le ballon au fond. 2 buts à 1 à la mi-temps. La deuxième mi-temps est beaucoup plus hachée avec beaucoup de cartons jaunes sortis par l’arbitre. Et la pression sur le but montpelliérain va s’intensifier, jusqu’à son paroxysme dans le temps additionnel, où tous les spectateurs de la Mosson retiennent leur souffle. Avec notamment un arrêt de Jourdren à la 93ème,

« un arrêt qui vaut un milliard de dollars » selon Philippe Sers.

Montpellier s’impose au bout de la nuit et accède à la Ligue 1, mais on préfère vous laisser avec les commentaires de Sersou et toute l’émotion de cette soirée.

Laisser un commentaire

Fermer