Résultat

Montpellier étrille Brest (0-7) d’une victoire record

164

Après l’immense désillusion la semaine dernière, Montpellier devait se faire pardonner et montrer des choses dans son jeu. Et c’est là que le club a montré un tout autre visage. À noter une bonne première pour l’arrivée de Christopher Jullien.

Montpellier voulait se faire pardonner

Et dès l’engagement on a pu s’en rendre compte : beaucoup d’implication sur la récupération de balle, ce qui a manqué lors du match face à Auxerre. Montpellier envoie des messages forts et récupère presque tous les seconds ballons. Khazri qui bloque le meneur Less Melou, et dès le début Montpellier écrase Brest, dans le jeu. Forcément quand le MHSC se reprend en main, et n’attend pas après les magies de son leader magique Teji Savanier, le jeu est plus fluide. Et la qualité de nos joueurs est mise en avant.

Pour cette rencontre, ODO avait décider d’aligner un 4-2-3-1. En charnière centrale Cozza et Jullien (pour sa première). Sacko à gauche et Sainte-Luce à droite. Au milieu Ferri et Chotard. Et sur la ligne de devant Nordin, Khazri et Maouassa, laissant Wahi (et sa vitesse) seul en pointe.

Et se projette très vite

Si ça n’a pas été sur centre, la plupart des buts de Montpellier se sont construits très rapidement. Avec une projection rapide, donnant lieu à des surnombres, dans le dos des défenseurs brestois. Une différence majeure, lorsqu’on a vu le manque de mouvement face à Auxerre. Dans lequel Montpellier, s’était fait prendre à son propre jeu. 

Un chiffre pour illustrer cette stat : À l’heure de jeu, Brest avait effectué 244 passes, contre 170 pour le MHSC. À qui on avait reproché beaucoup de latéralité sans profondeur. 

Maouassa de partout sur le terrain

La vitesse et la fougue de Maouassa notamment, sur la ligne avant du MHSC, mais revenant récupérer de nombreux ballons au milieu de terrain. A la récupération d’un corner brestois, Wahi lui remettait un bon ballon en retrait, et il partait alors en cavale depuis le milieu de terrain, pour ouvrir la marque (6′, 0-1). Dans cette mi-temps, il sera double passeur décisif. D’abord sur le quatrième but, et son corner rentrant déposé sur Nico Cozza. Avant d’avoir la lucidité pour récupérer le ballon et d’être à nouveau passeur décisif, sur le 5ème but du MHSC.

Aucune description disponible.

Maouassa s’est montré décisif aujourd’hui, auteur d’un très bon match. Buteur, puis double passeur décisif, il est l’un des hommes du match.

Wahi et Khazri aussi très en forme

Avant cela, c’est Wahi qui s’illustrait. Sur le côté gauche, Khazri ajustait un magnifique centre. Wahi coupe au premier poteau et du droit, trompe Bizot d’un sublime extérieur en plein saut ! Montpellier fait le break. 0-2! Et ce n’est pas tout. 11 secondes après l’engagement, But de Wahbi Khazri. Très bon travail de l’ancien stéphanois à l’entrée de la surface. Qui rentre dans l’axe et frappe du gauche a ras de terre petit filet gauche. Ne laissant aucune chance à Bizot (12′, 0-3). Il poursuit sur sa lancée et inscrit un but venant confirmer les volontés que l’on a pu voir contre Auxerre, où il n’avait pas pu être décisif. Après sa passe décisive sur le second but, il inscrit son deuxième but, lui aussi en déplacement. Manque plus que débloquer son compteur à la Mosson désormais.

https://media.ouest-france.fr/v1/pictures/MjAyMjA4Zjc3OTBiZjk5MzRjNGUxMzZlMmNiYWQ4NDAyNGQzY2E?width=1260&height=708&focuspoint=50%2C25&cropresize=1&client_id=bpeditorial&sign=c6651233fac9c1d32a312d70d86c1365a23e9987cc41f8816bd73eb5d708b1b5

Sur un nouveau ballon en profondeur Elye Wahi etait tout proche de tromper le gardien . Mais son lob trouve le poteau. Pour la beauté du geste, Maouassa se bat et lui adresse une passe en rentrait sur un plateau d’argent. Wahi conclut et donne 5 buts d’avance. Du jamais vu (0-5, 32′).

Contrairement à d’habitude Montpellier ne lève pas le pied

Une des fâcheuses tendances du Montpellier Hérault après avoir ouvert le score. Maouassa très inspiré, offre un corner rentrant, sur la tête de Nicolas Cozza et Montpellier prend un peu plus le large : 0-4 à la 25′, du jamais vu. Puis 5-0 même, avec le but en deux temps d’Elye Wahi, bien aidé par Maouassa, au second ballon, pour le servir après sa tentative ayant heurté le poteau (32′, 0-5).

La précision des ballons et la maîtrise des seconds ballons sont venus rassurer le MHSC, de toute évidence. Au milieu, Jordan Ferri a brillé, bien aidé par Joris Chotard. Un milieu qui ne se limite pas à ces deux joueurs, puisque Maouassa comme Khazri, sont venus chercher des ballons pour remonter et créer le surnombre. A chaque perte de balle brestoise, c’est au moins 5 joueurs qui se projetaient rapidement vers l’avant.

En défense, un clean-sheet qui fait du bien. Face à Brest, une équipe qui monte en puissance. Christopher Jullien et Nicolas Cozza n’ont pas laissé planer l’ombre d’un doute. Et c’est une prestation qui pourra mettre en confiance la nouvelle recrue, comme le reste du groupe. Cozza confirmant lui, son bon début de saison.

Fin de la disette pour Germain

Et ce sont les petits détails qui font les grands changements . Du contrôle sublime au début de l’action à la magnifique rabona pour tromper le goal, ce but est magnifique (62′, 0-6). Y compris le centre à ras-de-terre, de Sainte-Luce. Pour offrir, 8 mois après, un but au numéro 9. Son dernier but avait eu lieu, contre la même équipe, dans le même stade. Et histoire de marquer le coup, il honore une belle ouverture de Falaye Sacko, fixe et fait feinte de centrer, pour marquer au premier poteau, inscrivant alors un doublé. (84′, 0-7).

https://images.bfmtv.com/ZcZIo33JHZtal3b5Bmc4SoPwTfQ=/0x106:2048x1258/375x0/images/1471578.jpg

Valère Germain a marqué (après une longue période sans but) d’une magnifique talonnade (ci-dessus).

Les seuls bémols

Et ils sont rares ce jour, tant la copie ce jour était de qualité. Laissant Laurent Nicollin tout sourire sur le banc. Une rareté soulignée par les commentateurs, compte tenu de la série qui précède le MHSC. Wahbi Khazri et Nicolas Cozza sont sortis, à priori à cause de soucis musculaires. Si le second n’a eu l’air de sortir que par précaution, le numéro 99 est tombé subitement, après un mauvais geste. Interrompant le jeu, et laissant présager une absence probable, pour la réception d’Ajaccio mercredi.

A suivre…

 

 

Article précédent
[SB29-MHSC] Le 11 Pailladin !
Article suivant
Victoire historique pour Montpellier face à Brest
Vous devez vous connecter pour publier un commentaire.

Quel mini bilan tirer à la trêve, après 8 journées ?