Résultat

Montpellier ramène une victoire qui fait du bien (2-0)

243

Dans un match piège trois jours seulement après l’allergie histoire Montpellier recevait Ajaccio. Un match difficile mais qu’il fallait gagner pour confirmer.

Montpellier un peu perdu sans ses leaders ?

Avec les absences de Khazri Jullien ou encore Savanier, on a senti un MHSC fébrile. En même temps, avec un leader absent par ligne, ça n’aide pas. Hormis quelques mouvements du rapide Wahi, et deux têtes non cadrées de Falaye Sacko… le MHSC a manqué d’inspiration en l’absence de ses meneurs. Beaucoup de ballons balancés désespérément vers l’avant. Pendant même une bonne partie de la première mi-temps Ajaccio était le plus proche d’ouvrir la marque l’inverse.

Est-ce une panne d’inspiration, ou bien un changement de jeu ? Car oui Ajaccio a la possession de balle, a tiré 8 fois contre 3 pour le MHSC. Mais au tableau, c’est bien Montpellier qui sera devant à la mi-temps. L’équipe semble avoir délaissé la possession stérile, pour un jeu plus rapide, en contre. Et contre Brest ça a payé.
Impression confirmée en deuxième mi-temps, Montpellier retrouve également en efficacité. Après 7 buts en 8 tirs cadrés dimanche, ce jour c’est 2 buts en 3 tirs cadrés.


Le MHSC opportuniste, Maouassa confirme

Sur une nouvelle transversale de Sakho, Germain remettait bien le ballon en retrait pour Maouassa. Qui adresse un bon centre sur Wahi déstabilisé. Le ballon rebondit et arrive sur Nordin, qui a bien suivi pour conclure du plat du pied (28′, 1-0). Pour ouvrir le score de manière presque inespérée. Et ensuite la suite de la première mi-temps. Juste avant la mi-temps Ajaccio égalise de la tête…..Soulagement pour la Mosson le but sera finalement annulé pour une position de hors-jeu. Clairement le tournant du match (45′, 1-0).

Le MHSC fait honneur à Omlin

Et l’on pouvait penser que le match aller ça non c’est facile lorsque Hamouma, plutôt remuant, se voyait exclure par l’arbitre pour un deuxième carton jaune (37′, 1-0). Mais une dizaine de minutes plus tard, sur un ballon récupéré et balancé en profondeur, Omlin sorti à l’aventure pour dégager le ballon de la tête. Face à une défense prise de vitesse, par un appel en profondeur. Carton rouge (45′, 1-0).Avec la récente blessure de Dimitry Bertaud, c’était Mathis Carvalho qui faisait son entrée sous les encouragements de la Mosson.

Des entrées qui font du bien

Conforté par son ouverture du score fortuite, le MHSC ne débordait pas de confiance. Et c’est même plutôt l’ACA qui faisait le jeu. Derrière Sakho faisait de son mieux pour anticiper. Quitte à se transformer en punching-ball, comme sur l’expulsion d’Hamouma. Gros match d’Estève et Cozza, présents pour museler un jeu assez direct. Et musclé, vachement haché par des contacts physiques « à la corse ».

 

Finalement, c’est de Tchato que sera orchestré le mouvement libérateur. Parti de loin, son appel côté droit déclenchait un très bon ballon en profondeur, du nouvel entrant, Léo Leroy. Tout en maîtrise, il contrôlait avant de servir Elye Wahi sur un plateau d’argent. Le buteur héraultais récidivait, après son double face à Brest. Pour inscrire le but qui clouait presque définitivement le suspens. (77′, 2-0) 

A noter un bon match de Chotard ou Ferri, gérant bien les mouvements entre les lignes sur la fin. L’un des hommes du match restera Maxime Estève. Éloigné des terrains en raison de ses prestations de préparation, ou de peur d’un départ au mercato (?). Il montre sa préciosité et sa qualité dans la défense.

Un match qu’il fallait gagner

Enchaîner deux victoires c’est bénéfique. Et surtout c’est ce genre de match, où l’équipe ne domine pas plus que ça, mais sait marquer au bon moment. De quoi compenser une nouvelle terrible nouvelle : la sortie sur blessure de Théo Sainte-Luce, (8′, 0-0) auteur jusque là, d’un très bon début de saison. Blessé suite à une poussette dans le dos, le geste des soignants, ajouté à la sortie en larmes sur civière laisse présager une nouvelle blessure aux croisés. A confirmer … A ajouter à cela, la suspension pour deux matchs minimum, de Jonas Omlin…

De quoi se le dire, heureusement que le MHSC a su être solidaire pour faire le dos rond, et concrétiser ses occasions. Suite ce dimanche face au LOSC.

 

 

Article précédent
MHSC-ACA : le 11 pailladin
Article suivant
Coup dur pour Théo Sainte-Luce et le MHSC
Vous devez vous connecter pour publier un commentaire.

Après la défaite à Toulouse, qu'est ce qui vous inquiète le plus ?