Interview

Christopher Jullien : « Quand tu ne joues pas pendant un an, tu apprends beaucoup sur toi »

98

Christopher Jullien, le nouveau défenseur du MHSC, s’est confié auprès du site officiel de la Ligue 1. Après un an et demi d’absence, l’ancien toulousain se sent « délivré » et a faim de victoires cette saison.

Une grave blessure et le début d’un long combat

En décembre 2020, Christopher Jullien se blesse gravement au genou. Durant cette absence, le défenseur du Celtic Glasgow a pris les choses du bon côté d’un point de vue psychologique. Il pense avoir gagné en maturité pendant cette période difficile :

Quand tu ne joues pas pendant un an, tu apprends beaucoup sur toi, ton entourage et ta famille. A la suite d’une telle blessure, tu ne peux que devenir plus costaud mentalement

En outre, durant cet entretien, Jullien insiste sur l’instantanéité du monde du football. A l’instar de Pedro Mendes, victime d’une rupture des ligaments croisés du genou gauche en avril 2021, son nom a eu tendance, au fil des mois, à s’effacer au sein des esprits des supporters du Celtic :

Lorsque tu es à l’étranger et que tu ne joues pas, ton nom sort très rapidement des radars. Beaucoup de gens me demandaient ce que je devenais et si je jouais ou pas

Christopher Jullien – Olivier Dall’Oglio : une relation franche

Olivier Dall’Oglio connaît bien Christopher Jullien. Ce dernier a effectivement joué sous les ordres du coach du côté de Dijon pendant la saison 2015-2016 en Ligue 2 (34 matchs joués pour 9 buts marqués). Il est l’un des grands acteurs de l’accession en Ligue 1 du club. D’ailleurs, il a été récompensé par cette belle saison avec une apparition dans l’équipe type de la saison aux Trophées UNFP.

Le défenseur déclare, par le biais de cette interview, que l’argument Dall’Oglio était loin d’être négligeable :

Savoir que le coach était une personne que j’avais déjà côtoyée ont pesé dans ma décision. On a connu beaucoup de choses ensemble, donc il n’y a pas d’étape de découverte. Le coach connaît mes forces, mes faiblesses, sait quand je suis moins bien

En outre, Jullien considère qu’Olivier Dall’Olglio a évolué d’un point de vue tactique. Il évoque, entre autres, le travail sur les coups de pied arrêtés.

D’ailleurs, sur ce domaine, Christopher Jullien n’est pas un amateur, loin de là. Il fait du domaine aérien un atout majeur :

J’ai cette force de parvenir à me démarquer sur les coups de pied arrêtés. J’ai confiance en la qualité de mon jeu de tête dans la surface, que ce soit défensivement ou offensivement

Jullien affiche des ambitions élevées

Premièrement, le nouveau défenseur montpelliérain souhaite voir son équipe dans le top 5 des meilleures défenses de Ligue 1. De plus, il aimerait que le MHSC finisse dans le top 6, rien que ça ! Enfin, sur le plan personnel, il souhaite éviter à tout prix de nouvelles blessures.

En ayant appris la rigueur du côté du Celtic Glasgow, Christopher Jullien souhaite ainsi se servir de son expérience et de ses épreuves pour être le plus performant possible avec Montpellier.

 

Article précédent
Du nouveau monde à l’infirmerie avant Toulouse
Article suivant
Montpellier parmi les effectifs les plus chers de Ligue 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Laurent Nicollin a-t-il fait le bon choix en conservant Romain Pitau ?