Féminines

[Féminines] Le MHSC s’éloigne du podium après une lourde défaite face au Paris FC (1-4)

56

Cet après-midi, les Féminines du MHSC ont été totalement surclassées par le Paris FC (1-4) , un concurrent direct aux play-offs, qui a pris une sérieuse avance au classement.

Le 11 aligné par Yannick Chandioux (4-2-3-1)

Un premier acte humiliant

C’était sûrement la pire mi-temps de la saison pour les Montpelliéraines qui semblaient être totalement désemparées face à des Parisiennes totalement au-dessus physiquement, tactiquement et surtout techniquement.

Dès la 3e minute, Petiteau a dû sauver les siennes après une contre-attaque qui a transpercé les lignes pailladines.

Elle n’a par la suite rien pu faire face à la frappe enroulée à 20m de Thiney, bien aidé par une mauvaise relance de Deslandes. Le mauvais début de match du MHSC va continuer et dès la 24e, Corboz aggrave le score alors que Petiteau avait encore sauvé les meubles 8 minutes auparavant.

À la 36e, elle repousse une frappe à bout portant avant de recraquer à la 41e face à Bourdieu, qui, seule devant la portière pailladine n’a plus qu’à finir, après une nouvelle contre-attaque ayant transpercée la ligne défensive pailladine.

3-0 à la mi-temps, les Montpelliéraines paraissent totalement en dessous des Parisiennes qui se sont littéralement baladées face à un milieu inexistant et une défense très passive et impuissante.

Aux retours des vestiaires, le MHSC va tout de même réagir. À la 62e, après un beau travail sur le côté de Gordon qui centre, Mondésir récupére le ballon mal repoussé par la gardienne du PFC, et la met au fond des filets.

Après la réduction du score, les Féminines vont tout tenter pour marque un deuxième but et espérer revenir au score. Mais elles seront punies par Ribadeira, qui scelle définitivement l’issu du match à la 87e. Score final : 1-4.

Les Pailladines ont encore une fois étaient impuissantes face à un concurrent et commencent à s’éloigner fortement de leur objectif : être dans le top 3-4. Elles sont provisoirement 6èmes, avec 2 points de retard sur le quatrième, le Stade de Reims, disposant d’un match en retard.

Article précédent
L’avis sans filtre [MHSC 0-0 RCL] : « J’affectionne ce système à 5 défenseurs »
Article suivant
[Réserve] Les pailladins en vie : FC ROUSSET SVO (1-1) MHSC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Quel a été le meilleur pailladin de la saison ?