Interview

Maxime Estève veut s’inscrire dans la durée au MHSC !

187

Au centre d’un mercato estival agité, le jeune défenseur pailladin (21 ans) Maxime Estève s’est livré dans une interview accordée au Midi Libre. Déclarations après le match face à Strasbourg, blessure et mercato… Estève fait le point.

Ses déclarations contre Strasbourg

Le 5 février dernier, le MHSC s’incline 2-0 sur la pelouse de Strasbourg, un résultat qui plonge un peu plus l’équipe dans la « crise ». Après cette rencontre, Estève ne mâche pas ses mots en lâchant notamment « On doit se sortir les doigts du c… Moi, ça me casse les c… qu’on soit dans la difficulté. ». Quelques mois plus tard, il revient sur cette déclaration :

J’ai culpabilisé à l’idée de manquer de respect à l’équipe. Je suis jeune, je n’ai pas la légitimité de certains cadres pour dire ça. J’ai eu peur que mon message soit mal interprété par les joueurs, alors que c’était un ras-le-bol et une peur de la relégation.

Je me suis mis dans une position très inconfortable. Je ne sortais plus de chez moi. Je sentais la pression d’une ville, la pression de tout.

Le mercato estival

Maxime Estève confesse qu’un bon de sortie lui avait été accordé cet été afin de quitter le club. N’ayant pas trouvé chaussure à son pied, le défenseur est resté à Montpellier, bien déterminé à s’y inscrire dans la durée :

J’ai eu une prise de conscience. J’ai la chance d’être dans un club comme Montpellier. Désormais, je ne veux plus entendre parler du mercato, en hiver ou en été. Je n’ai plus envie de bouger. J’ai besoin d’avoir une certaine stabilité et une progression linéaire.

[…] D’ailleurs, je veux désormais m’inscrire dans la durée à Montpellier. Je veux juste retrouver la confiance, la joie antérieure, l’insouciance de ma première saison, du temps de jeu et être performant.

Les conseils de Michel Der Zakarian

Maxime Estève loue les qualités de son coach et se dit à l’écoute de celui qui occupait le même poste durant sa carrière de joueur :

Il est de très bon conseil. Quand il vous parle de ce poste, je ne peux qu’écouter et apprendre. Je comprends que je ne sois pas le premier choix. Quand il est arrivé, il a mis en place une défense qui a très bien marché.

 

L’intégralité de l’interview est ainsi à retrouver dans le Midi Libre du jour. En espérant que Maxime Estève puisse désormais passer sereinement à autre chose et se consacrer pleinement à son club : le MHSC.

Article précédent
[RCSA-MHSC] Montpellier déjà dans l’urgence de se réveiller
Article suivant
[MHSC B 1-2 NÎMES B] Défaite en amical

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Maintien : Encore combien de point(s) manque-t-il au MHSC ?