Montpellier s’offre Clermont et remercie Elye Wahi

42

Montpellier était attendu pour son match face à Clermont. L’occasion de bonifier son succès obtenu à Metz et remonter en bas du podium pour quitter le ventre mou.

Des modifications tactiques toujours payantes 

Le remaniement effectué face à Metz de la part d’Olivier Dall’Oglio a été payant et répété puisque Elie Wahi etait titularisé pour la deuxième fois d’affilée.

Montpellier en panne depuis quelques matchs semble avoir trouvé une recette alternative. Recette plus que payante puisque sur un mauvais contrôle de Mollet, Elye Wahi envoyait une reprise de l’intérieur qui se terminait par un super tir enroulé juste sous la barre. Scotchant Djoco sur sa ligne. Ne pouvant que constater les dégâts. (1-0 28′).

Montpellier avec Savanier est clairement un autre club. Toujours autant resplendissant devant mais également utile dans son travail défensif. Sur des retours pour empêcher des frappes, et relancer immédiatement en contre. Un joueur plus qu’impliqué : passionné. Qui permet à tous les autres joueurs de se surpasser tant ils peuvent prendre conscience de la chance d’avoir ce maillot et de la chance d’évoluer aux côtés de notre maestro Teji.

Omlin blinde Wahi envoie

Elye Wahi né le 2 janvier 2003. A la mi-temps, Montpellier montre que les joueurs ont travaillé leur efficacité devant le but. 2 tirs 1 cadré 1 but pour le jeune attaquant.

2 eme but en 2 matchs pour un joueur qu’on avait pu voir peu inspiré en début de saison. Le banc a pu lui faire trouver des ressources pour faire parler son talent .

Un autre joueur qui peut nous faire observer son talent après avoir passé un moment sur le banc des remplaçants (ou plutôt en blessure mais pas titulaire indiscutable) : Jonas Omlin. Auteur d’une splendide double parade plein de confiance sur des frappes un peu facile mais à ne pas repousser au mauvais endroit. Depuis plusieurs matchs même si il a encaissé un but de face a Metz, Jonas montre beaucoup de bonnes choses et rassure sa défense. Montpellier encaisse moins qu’en début de saison, malgré les absences d’Esteve Pedro et Thuler.

Même mis en danger comme sur cette passe  un peu appuyée de Florent Mollet, parvenait un bon dégagement en catastrophe, amenant une superbe occasion grâce aux bons décalage de Mollet sur Sambia. Mavididi a l’entrée de la surface crochetait et tirait sa frappe des 30 m rasait le poteau droit.

Juste après, sur une remise de Cozza, Savanier à l’entrée de la surface, armait une reprise trop centrale bien, que Djoco peinera à capter vu sa puissance. Une position dans laquelle on aurait bien vu le capitaine arracher les filets dès sa prise d’élan.

76′ Nouvelle jolie parade sur une puissante frappe de Gastien depuis les 30m. Heureusement le portier suisse tend le bras et envoie le ballon en corner.

En fin de match, avec les sorties de Wahi, Clermont pousse et enchaîne les possessions. Alors la touche ratée, transférée à Montpellier, soulageait tout un stade, crispé de ne pas avoir vu le MHSC se procurer d’occasion pour tuer le match grâce à un deuxième but. Devant, encore une fois, les entrées de Makouana, Gioacchini et Germain n’ont rien amené même si il était possible de voir plus d’envie.

Les clermontois ont tenté le tout pour le tout

90′ et 90+3′ Clermont tombe encore et encore. Makouana au duel à l’épaule mais rien de concret pour siffler. Les clermontois s’agacent car le jeu ne donne rien. Le second duel avec Khaoui qui réclame au sol. En temps de Covid et de huis clos ça aurait peut être tourné autrement (cf article sur les penalties l’an dernier). Mais cette fois-ci, le MHSC tient et maintient son clean sheet. Suffisamment solide sans tomber dans de l’agressivité pour concéder un penalty. Penalty qui n’aurait pas vraiment été vérité au vu des contacts (surtout que la faute, si elle existait, commençait en dehors et c’est le critère à considérer), n’en déplaise les protestations des joueurs de Clermont. Sans doute épuisés et remontés par une 6ème défaite en 7 matchs. Après un plutôt bon début de saison.

Le Montpellier Hérault s’impose grâce à un but de son jeune de 18ans face à des Clermontois plus qu’agacés. Carton rouge pour discussion post match pour Samed.

Un succès qui vaut 6 points donc si on l’ajoute à celui de Lorraine. Montpellier remonte 8ème à égalité avec Angers.

A suivre…

Article précédent
Interview des twittos S.3 E.17 : « La montée fut un moment incroyable »
Article suivant
[Histoire d’une rencontre historique] En balade dans le Finistère

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Quel a été le meilleur pailladin de la saison ?